Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Sports

JO de Paris 2024 : “Michelet” s’est pris aux Jeux

Le journaliste Cyril Collot a donné le clap de fin, jeudi 27 juin, au collège Jules-Michelet, du dispositif lancé il y a deux ans.

 Amel Majri, footballeuse de l’OL, marraine de Lets’ JO – Photo fournie par le collège

Let’s JO, c’est fini, place aux Jeux Olympiques et Paralympiques.” Le journaliste Cyril Collot a donné le clap de fin, jeudi 27 juin, au collège Jules-Michelet du dispositif lancé il y a deux ans.

“Grâce au dévouement de Sandra Pesenti, Aurélie Pupin, et Stéphanie Pinot, enseignantes du collège, nous avons mené à bien ce projet : provoquer la rencontre entre une vingtaine d’élèves et des athlètes ambitieux de représenter la France aux JO, notamment Amel Majri et Kevin Campion, marraine et parrain du dispositif, tous deux originaires de Vénissieux. Les élèves ont également pu découvrir l’envers du décor, prendre conscience des difficultés rencontrées par ces champions, leurs doutes, leurs sacrifices, leur persévérance. Et ils ont pu s’initier aux métiers de l’audiovisuel.”

Le journaliste Cyril Collot, qui a accompagné durant deux ans des élèves du collège Michelet dans l’opération “Let’s JO”, s’est dit impressionné par le sérieux de “ses” apprentis. “Vous avez été assidus, vous avez appris à préparer une interview, questionner des sportifs de haut niveau, filmer, prendre des photos, cadrer, enregistrer du son et à créer des montages… Mais nous aussi, à votre contact, on a beaucoup appris.”

L’interactivité entre champions et collégiens a été vécue comme une bouffée d’air frais par ces derniers. “Je ne connaissais rien au hockey sur gazon, évoque Lyana, élève de 3e, c’était très sympa.” Même sentiment de belle découverte pour Mathis après la démonstration de la boxeuse Lilia Chérifi : “Rien à voir avec la boxe française, on sait sur quelle partie du corps, frapper.”

Tous ont insisté sur leur soif de découvertes de sports souvent confidentiels, lors d’initiations avec des athlètes en natation, foot fauteuil, parabadminton, escrime…Et ils ont pu visiter le Musée olympique à Lausanne, les installations de sites olympiques à Paris et enfin, ils ont assisté au passage de la flamme à Vichy.

“Ces rencontres ont indéniablement créé des liens entre élèves et sportifs, se réjouit Sandra Pesenti. Elles leur ont probablement donné l’envie de se surpasser dans divers domaines.”

Dans la peau de journalistes

“Ce projet a permis à aux collégiens de se glisser dans la peau de journalistes, vidéastes et caméramans, ajoute Mohamed Chala, principal du collège Michelet. Mais pas seulement. Leur implication sur deux ans a été très enrichissante, ils ont acquis de l’assurance en éloquence et de connaissances dans le numérique. Tout cela a offert une plus-value, une visibilité intéressante à un collège des Minguettes de Vénissieux qui s’est pris aux JO.”

Maélys, une des élèves, en a déjà tiré profit : “J’ai postulé pour un bac pro au lycée du 1er Film avec une option communication visuelle plurimédia. J’ai très vite accroché avec le montage, je veux en faire mon métier.”
Tous ne suivront pas forcément le même parcours, mais “le projet nous a permis de prendre confiance en nous, d’être à l’aise quand on parle devant du monde”, ajoutent par exemple Adjad et Karim. “Et cela va nous aider lors des oraux, observe Mathis. On a aussi pris conscience que la pratique du sport est hyper importante pour être en bonne santé.”

“Personne ne se rendra à Paris pour assister aux JO, regrette Cyril, c’était compliqué, surtout en cette période de vacances. Mais la plupart des collégiens porteront un regard attentif sur certaines disciplines qu’ils ont pratiquées.”

L’enseignante Sandra Pesenti et les apprentis journalistes de Jules-Michelet

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Portraits

Ce n'est pas pour ses performances sur le 42 km que Stéphanie Tranchand a été sélectionnée pour le marathon de Paris "bis", réservé aux...

Culture

Respectivement chanteuse et batteur de Da Break, un groupe programmé ce 12 juillet aux Fêtes escales, Jennifer "Hawa" Zonou et Rémy Kaprielan nous ont...

Culture

Deux soirées et une journée qui installeront dans les mémoires, à n’en pas douter, d’excellents souvenirs. Du 12 au 14 juillet, les Fêtes escales,...

Actus

On comptabilise notamment 265 patrouilles sur des sites repérés comme des lieux de regroupements, en particulier dans le quartier du Centre.

Actus

Michèle Picard a présenté, jeudi 11 juillet, les travaux en cours dans plusieurs structures municipales. Gros plan sur quatre chantiers.