Trois cas de gale diagnostiqués à l'école élémentaire Paul-Langevin

Trois cas de gale ont été diagnostiqués et traités à l’école élémentaire du groupe scolaire Paul-Langevin. Cette maladie parasitaire bénigne, qui est en augmentation depuis plusieurs années, est devenue un problème de santé publique en France.

Ainsi en Rhône-Alpes, le nombre de cas isolés ou groupés parvenus à l’ARS est passé de 162 en 2012 à environ 200 l’année dernière. C’est dans ce contexte qu’à Vénissieux, après le groupe scolaire Henri-Wallon en février, c’est l’école élémentaire Paul-Langevin qui est touchée.

Le service des relations publiques de la ville précise que le Service communal d’hygiène et de santé en partenariat avec le service santé scolaire, le service médical de l’Education Nationale et l’Agence régionale de la Santé a mis en œuvre toutes les mesures d’hygiène nécessaires afin d’éviter la propagation de la maladie. Des courriers d’information ont été transmis aux personnels et aux parents d’élèves. À ce jour, la situation est gérée et contrôlée. Régulièrement un point est fait par les services de santé de la ville avec le personnel de terrain.

Le parasite ne se transmet que par contacts directs, étroits et prolongés de personne à personne. Aussi est-il inutile de désinfecter locaux et matériel, car il n’y a pas de risque de contamination par les stylos ou cahiers ni par les surfaces lisses telles que les tables, la vaisselle ou les couverts.

Rappelons que les signes cliniques principaux sont des démangeaisons intenses, surtout nocturnes. Les lésions sont généralement localisées au niveau des mains, notamment des espaces entre les doigts, sur la face interne des poignets, des coudes, des aisselles, des fesses et des organes génitaux.

Service communal d’hygiène et de santé : 04 72 21 4410 – Service santé scolaire : 04 72 21 45 10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *