Classement 2013 des lycées : Marcel-Sembat presque aussi bien que le Parc

Le ministère de l’Éducation nationale vient de rendre publics les indicateurs du bac 2012 qui servent de base au fameux classement annuel des lycées. Le lycée Marcel-Sembat de Vénissieux fait mieux que se défendre. Le magazine l’Express le classe 14e sur les 58 lycées du département. Tandis que l’Étudiant lui attribue la 16e place sur les 101 établissements de l’académie. Marcel-Sembat est tout bonnement, selon les critères retenus, le 3e meilleur lycée public du Rhône, derrière la Cité scolaire internationale et le lycée du Parc.

Le lycée Marcel-Sembat affiche 91 % de réussite toutes séries confondues au bac 2012. Un score qui peut paraître modeste si on le compare aux lycées d’élite privés ou publics comme Les Lazaristes, Charles-de-Foucaud ou le Parc qui obtiennent 98 %, voire 100 % de réussite.
Si Marcel-Sembat a du mérite, c’est parce que le ministère de l’Éducation nationale lui prédisait un taux de réussite de 83 %, soit 8 points en dessous de sa performance réelle. Mais aussi parce qu’il emmène 91 % de ses élèves de première jusqu’au bac, alors que le ministère attendait un taux de 82 %.
À partir de ces trois critères (taux de réussite, capacité à faire progresser les élèves, indice de stabilité), le magazine l’Étudiant attribue au lycée Marcel-Sembat l’excellente note de 14,8/20. Ce qui classe l’établissement vénissian à la 16e place sur les 101 lycées de l’académie, et le positionne dans le groupe A (alors qu’il était dans le groupe D l’an dernier).
En se basant sur les mêmes chiffres, le magazine l’Express le classe 14e sur les 58 établissements du Rhône. Si l’on écarte les lycées privés, Marcel-Sembat talonne le lycée du Parc et la Cité scolaire internationale de Gerland et devient le 3e meilleur établissement public du Rhône.
Antoine Castano, proviseur de la cité scolaire Sembat-Seguin, est évidemment très satisfait de ces résultats. “C’est une excellente nouvelle et une récompense pour toute l’équipe pédagogique, réagit-il. J’espère que nous pourrons confirmer dans la durée. Quelques éléments me permettent de penser que c’est une tendance durable. En deux ans, nous avons en effet gagné plus de 20 points de taux de réussite. C’est n’est pas le fait du hasard, j’y vois l’effet du projet que nous avons mis en place.”
Ce projet pédagogique, axé en priorité sur la maîtrise de la langue et le travail personnel, fait une large place à l’accompagnement des élèves. Une aide aux devoirs est programmée trois fois par semaine. Des cours de révision et de remise à niveau sont proposés durant les vacances scolaires. Et un système de tutorat a été mis en place avec des étudiants issus de l’École centrale, de l’EM Lyon ou encore de l’Insa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *