Militants de tous les pays aux rencontres internationalistes de Vénissieux

Depuis 2008, les rencontres internationalistes organisées par la section du PCF de Vénissieux à la salle Irène-Joliot-Curie gagnent en importance tant par la qualité des intervenants que par le public attiré par ce programme mixant réflexion, culture et convivialité. Cette année, elles débuteront ce vendredi 26 octobre, par une rencontre entre jeunes européens. Le lendemain, trois débats se succéderont, avec des personnalités : ambassadeurs, philosophes, et des militants venus de nombreux pays.

Mais pourquoi ces rencontres tournées vers le monde ? « Parce qu’il est impossible de résister en France sans regarder la situation internationale », explique Pierre-Alain Millet, un des organisateurs. Il cite pour exemples la sidérurgie française, démantelée par le groupe international ArcelorMittal, ou bien la fermeture de Peugeot à Aulnay, liée au boycott de l’Iran par son actionnaire américain General Motors. « La mondialisation, c’est une bataille d’idées gigantesque pour faire accepter l’austérité ici au nom des difficultés là-bas, imposer les restructurations ici au nom de la concurrence des autres… La solidarité est donc une nécessité pour résister à cette guerre contre les salaires, les emplois ou les services publics. »

Les 5e rencontres débutent ce vendredi 26 octobre à 18h30, avec une soirée organisée par les jeunes communistes du Rhône qui rassembleront des jeunes européens (Italie, Suisse, Autriche, Tchéquie, Grèce, Belgique, Pologne…).

Le samedi 27 à 9h30, le premier débat portera sur « Patriotisme et Internationalisme ». Y participeront les ambassadeurs de Cuba, de Bolivie et du Venezuela. Autre invité, Georges Gastaud, écrivain et philosophe communiste.

A 12 heures, les ambassadeurs seront accueillis par Michèle Picard, maire de Vénissieux. Juste avant, le slameur Lee Harvey Asphalte fera une intervention poétique.

Après une pause casse-croûte (5 euros), le deuxième débat, à 14 heures, portera sur « les partis communistes d’Europe et leur histoire ». Avec des militants de Chypre, de Belgique, du Parti communiste grec -le KKE- et du parti des communistes italiens -le PdCI-. Invité également, Domenico Losurdo, philosophe italien.

A 17h30, le troisième débat abordera e rôle de l’Otan en Afrique et au Moyen-Orient. Y participeront des militants du Mali, d’Irak, du Sénégal, du Bénin, de Syrie, du Liban…

A 20 heures, il sera temps de se détendre et de se restaurer, en musique et en chansons.

Toute la journée, les visiteurs pourront voir une exposition signée Bruno Boëglin, sur le Nicaragua ; et discuter sur les stands de nombreuses maisons d’édition et d’associations.

Inscription recommandée pour le casse-croûte de midi ; obligatoire pour le repas du soir (15 euros). S’inscrire par mail : PCF@venissieux.org, ou par téléphone au 0472504434.

L’entrée de la salle Irène-Joliot-Curie est libre et gratuite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *