A voté !

Plus de deux mille enfants de CE2, CM1 et CM2 ont voté lundi et mardi dans tous les groupes scolaires, pour élire leurs 44 conseillers. Le conseil municipal d’enfants sera installé le 20 novembre par Michèle Picard, à l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant.

« A voté !” Abdelkrim, le président du bureau de vote du groupe scolaire Jean-Moulin, lance avec conviction cette courte phrase chaque fois qu’un enfant glisse son bulletin dans l’urne. Lila et Younous sont ses assesseurs. Bernard Curtet, le directeur de l’école, veille au bon déroulement du scrutin.
Les enfants ont été bien préparés par les enseignants. Sur une table, sont déposés les bulletins de vote sur lesquels figurent les noms des candidats, et les enveloppes. Les enfants arrivent par groupe de cinq. Pas un bruit. Pas de bavardage. L’heure est grave !
Amine, élève de CE2, est la première à s’emparer du bulletin de vote. Elle entre dans l’isoloir, fait son choix. Une fois sortie, elle tend sa carte, glisse son bulletin dans l’urne, avant d’émarger la liste électorale. Lila lui explique : “Tu dois signer ici, à côté de ton nom.” Puis l’assesseur tamponne la carte : “Cela veut dire que tu as voté.”
Régulièrement le président et ses assesseurs vérifient que le nombre de votants correspond bien au nombre d’enveloppes dans l’urne.
Myriam et Badis, élèves de CE2, viennent de voter et ne rechignent pas à nous en parler : “C’est un jour important. On fait comme les grands. La semaine dernière, on a assisté aux débats. Ce qui nous a permis de nous faire une idée et de réfléchir pour qui voter. Mais on ne vous le dira pas : c’est un secret qu’il faut garder.”
À l’école du Centre, ce sont les locaux de l’infirmerie qui servent de bureau de vote. Didier Girard, le directeur, donne les explications : “Vous prenez la liste, vous entourez les noms des deux candidats que vous avez choisis et vous pliez la feuille pour la mettre dans l’enveloppe.” Assise, une fillette se montre stressée : “J’ai peur de ne pas être élue. Je me suis beaucoup investie. Et il n’y a que deux élus. Perdre, ce serait un échec !” Michèle Picard, le maire de Vénissieux, présente dans le bureau de vote, l’encourage : “C’est l’école de la démocratie. Mais je te comprends : le stress du candidat fait partie de l’élection. Bravo de t’être engagée.”  Puis se tournant vers le directeur, le maire précise : “Je tiens beaucoup à la mise en place de ce Conseil municipal d’enfants qui fait partie de l’apprentissage de la citoyenneté. Mais je dois bien dire que cette initiative n’aurait pas vu le jour sans le partenariat avec l’Éducation nationale, les équipes enseignantes telles que la vôtre et les parents.”
Michèle Picard se dit ravie également du nombre de candidats dans les écoles de la Ville, publiques et privées. “Plus de 300 ! C’est une réussite. On sent la motivation. Ces derniers temps, que ce soit à la Semaine du goût ou lors de visites de quartiers, plusieurs enfants sont venus me dire qu’ils étaient candidats. Ils étaient très heureux de me l’annoncer”.
Michèle Picard rappelait aussi l’importance que l’équipe municipale qu’elle dirige accorde aux questions de l’enfant et de la jeunesse. “Le CME s’inscrit dans la continuité de notre action, d’une part pour renforcer le sentiment d’appartenance des enfants à la commune, en les rendant acteurs de la cité ; d’autre part pour leur permettre de s’engager dans un projet éducatif et pédagogique. Le CME sera une instance participative et ludique, adaptée à l’âge des jeunes élus qui vont pouvoir se familiariser à la prise de parole devant les autres, apprendre à écouter, à formuler et à justifier leur point de vue. Ce sera une école du respect.”

Une pensée sur “A voté !

  • 25 octobre 2012 à 12 h 49 min
    Permalink

    je tenais a feliciter les enfants qui ont remportes cette election et je tenais egalement en tant que parent d’une eleve de l’ecole pasteur qui se presentait a m’exprimer sur l’article paru dans le n°520 donnant la parole aux enfants, en effet les propos retranscris n’etaient pas forcement justes et certains ont avantanges plus ou moins certains eleves. Neanmois il faut savoir rester bon joueur malgre la deception mais comme quoi il est important de de decortiquer les propos des journalistes ( « expressions ou autre « )
    a bon entendeur « salut » et bon vent aux elus

  • 25 octobre 2012 à 12 h 49 min
    Permalink

    je tenais a feliciter les enfants qui ont remportes cette election et je tenais egalement en tant que parent d’une eleve de l’ecole pasteur qui se presentait a m’exprimer sur l’article paru dans le n°520 donnant la parole aux enfants, en effet les propos retranscris n’etaient pas forcement justes et certains ont avantanges plus ou moins certains eleves. Neanmois il faut savoir rester bon joueur malgre la deception mais comme quoi il est important de de decortiquer les propos des journalistes ( « expressions ou autre « )
    a bon entendeur « salut » et bon vent aux elus

  • 25 octobre 2012 à 12 h 49 min
    Permalink

    je tenais a feliciter les enfants qui ont remportes cette election et je tenais egalement en tant que parent d’une eleve de l’ecole pasteur qui se presentait a m’exprimer sur l’article paru dans le n°520 donnant la parole aux enfants, en effet les propos retranscris n’etaient pas forcement justes et certains ont avantanges plus ou moins certains eleves. Neanmois il faut savoir rester bon joueur malgre la deception mais comme quoi il est important de de decortiquer les propos des journalistes ( « expressions ou autre « )
    a bon entendeur « salut » et bon vent aux elus

  • 25 octobre 2012 à 12 h 49 min
    Permalink

    je tenais a feliciter les enfants qui ont remportes cette election et je tenais egalement en tant que parent d’une eleve de l’ecole pasteur qui se presentait a m’exprimer sur l’article paru dans le n°520 donnant la parole aux enfants, en effet les propos retranscris n’etaient pas forcement justes et certains ont avantanges plus ou moins certains eleves. Neanmois il faut savoir rester bon joueur malgre la deception mais comme quoi il est important de de decortiquer les propos des journalistes ( « expressions ou autre « )
    a bon entendeur « salut » et bon vent aux elus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *