Aulagne : les plus vieux bâtiments seront détruits

Cette fois, c’est acté. Un peu plus de deux ans après les chutes de plafond dans deux appartements de la résidence Aulagne, l’Opac du Rhône, a pris sa décision. Les cinq bâtiments des allées 1 à 17 seront détruits. Construits dans les années 1930, ils n’offrent plus assez de garanties quant à leur viabilité, assure le bailleur.
“Après un certain nombre d’études, d’expertises, nous avons tranché,
explique Stéphane Goupy, directeur de l’agence de Vénissieux de l’Opac du Rhône. Cette décision, en attente de validation par les collectivités territoriales, est celle qu’il fallait prendre. Dans les allées 1 à 17, nous avons constaté de nombreuses malfaçons, ainsi qu’une capacité insatisfaisante des planchers. Une réhabilitation aurait été trop coûteuse et n’aurait pas apporté les garanties nécessaires.”
124 logements sociaux vont donc être détruits à Vénissieux. Mais l’Opac en reconstruira… 124. “C’est une obligation légale, note Sophie Descroix, directrice de la communication du bailleur. Pour chaque logement social détruit, un doit être construit.” Cela ne se fera pas forcément in situ. “Nous en construirons le maximum sur place, assure cependant Stéphane Goupy, même si nous ne pouvons pour le moment nous engager sur un chiffre.”
La décision du bailleur a été annoncée aux habitants lors d’une réunion publique ce 9 octobre. L’Opac du Rhône attend, par ailleurs, toujours les conclusions de l’expert nommé par le tribunal de Grande instance. Celles-ci devraient finalement arriver “d’ici à la fin de l’année 2012”. “Nous ne pouvions plus attendre et nous avions les éléments en mains pour décider, assure Stéphane Goupy. Le rapport de l’expert devrait aller dans ce même sens. En démolissant pour reconstruire, on va pouvoir faire mieux. Proposer des logements neufs à nos locataires. À Aulagne, il faut reconnaître que le patrimoine n’est plus adapté à la typologie des habitants.” Selon les dernières études du bailleur, la population de la résidence est en effet vieillissante : un quart des habitants a plus de 60 ans ; ils sont presque un sur trois à être à la retraite. “Cela entraîne des impératifs en termes de confort que l’on ne peut plus satisfaire, en particulier dans les plus anciens bâtiments. Les logements sont petits. On ne peut pas mettre d’ascenseurs dans les allées du fait de leur vétusté. Autant de désagréments que l’on pourra corriger.”
Actuellement, la moitié des 124 logements de ces allées sont vides, leurs occupants ayant accepté une solution de relogement. “Nous ferons de nouvelles propositions aux 60 ménages restants, indique Sophie Descroix. Ceux-ci auront, s’ils le souhaitent, la possibilité de revenir sur le site une fois les travaux achevés. Et bien entendu, nous prendrons en charge tous les frais liés aux déménagements.”

Une réhabilitation lourde pour les autres bâtiments
Dans les bâtiments des allées paires 2 à 18 et impaires de 19 à 23, là où avaient également été posés des filets de sécurité, une réhabilitation respectivement « lourde » et « légère » est annoncée. Les bâtiments seront traités un par un. Ils seront mis en conformité du Grenelle de l’environnement, notamment en termes d’isolation. Une double toile de verre sera posée aux plafonds, afin de renforcer leur solidité.
Un processus de relogement provisoire, principalement à l’intérieur même d’Aulagne où de nombreux appartements sont vides, sera mis en place, le temps que les équipes de l’Opac interviennent. “Nous allons créer tout un dispositif d’accompagnement pour nos locataires, assure Stéphane Goupy. Nous envisageons même d’installer une permanence sur le site, pour répondre aux interrogations des familles. Nous sommes conscients que cela ne constitue pas une petite opération.”
Côté calendrier, l’Opac du Rhône espère pouvoir démarrer la réhabilitation des allées paires 2 à 18 d’ici au second trimestre 2013. Une semaine de travaux devrait être nécessaire par appartement. Il faudra donc deux mois par bâtiment, ce qui emmènerait jusqu’à mi-2015. La démolition des allées impaires 1 à 17 devrait suivre, entre la fin de l’année 2015 et le début de 2016.

Une pensée sur “Aulagne : les plus vieux bâtiments seront détruits

  • 11 octobre 2012 à 12 h 26 min
    Permalink

    parler de malfacons dans des batiments vieux de plus de 80 ans cet une
    plaisanterie cette personne n a aucune connaissance en matiere de
    contruction

  • 11 octobre 2012 à 12 h 26 min
    Permalink

    parler de malfacons dans des batiments vieux de plus de 80 ans cet une
    plaisanterie cette personne n a aucune connaissance en matiere de
    contruction

  • 11 octobre 2012 à 12 h 26 min
    Permalink

    parler de malfacons dans des batiments vieux de plus de 80 ans cet une
    plaisanterie cette personne n a aucune connaissance en matiere de
    contruction

  • 11 octobre 2012 à 12 h 26 min
    Permalink

    parler de malfacons dans des batiments vieux de plus de 80 ans cet une
    plaisanterie cette personne n a aucune connaissance en matiere de
    contruction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *