Vénissieux Sud : la Maison du Rhône inaugurée au Corallin

Elle n’était pas peu fière, Christiane Polge, la directrice de la nouvelle Maison du Rhône de Vénissieux Sud, ce 19 juillet. Il faut dire que ses visiteurs étaient de marque, à l’occasion de l’inauguration de la structure du Conseil général du Rhône qui a emménagé en février dernier dans un immeuble neuf aux Minguettes, Le Corallin. Parmi ces visiteurs, on reconnaissait Michel Mercier, sénateur et président du Conseil général du Rhône (et Garde des Sceaux du dernier gouvernement Fillon), le sénateur Guy Fischer, le maire Michèle Picard, les conseillers généraux de Vénissieux, Marie-Christine Burricand et Christian Falconnet, ainsi que le conseiller général délégué à la gestion des immeubles départementaux (Jacques Larrochette), plusieurs élus de la Ville dont Yolande Peytavin, première adjointe et vice-présidente du Grand Lyon, etc.
La MDR a intégré depuis février dernier l’immeuble Le Corallin, nouvellement construit par CFA Rhône-Alpes au rond-point des avenues Jean-Cagne, Oschatz et Marcel-Cachin et labellisé HQE (haute qualité environnementale). En faisant visiter les lieux, Christiane Polge égrène quelques chiffres : 125 agents au total travaillent sur le canton Sud du Conseil général et 82 pour le Nord, 3 170 ménages reçus en entretien… tandis que les responsables politiques, qui ne sont pas du même bord, se chamaillent sur leurs choix respectifs de voter (ou non) les budgets du Conseil général, ou sur les choix de missions du Département. « Dans un quartier populaire, remarque pour sa part Guy Fischer, la qualité du bâtiment et celle du personnel sont essentielles. »
Pour Michèle Picard, « la présence des services publics de proximité est impérative » dans les quartiers populaires. Estimant que Le Corallin, qui offre 3000 m2 de surface à vocation sociale et médicale, répond aux objectifs que la Ville s’est fixés, elle précise que la MDR dispose de 1200 m2 et emploie une cinquantaine d’agents, avant d’insister sur l’urgence sociale à laquelle il faut répondre  : « On compte plus de 350 000 personnes mal logées et très mal logées en Rhône-Alpes (…) À Vénissieux, où l’on compte 3 912 foyers au RSA, près de 10 000 personnes sollicitent chaque année nos services sociaux, toutes demandes comprises. En trois ans, le montant des aides sociales accordées par le CCAS a augmenté de près de 20%. »
Se félicitant enfin que, dans Le Corallin, se trouvent également l’accueil de jour de l’hôpital Saint-Jean-de-Dieu, dédié aux enfants et adolescents, et plusieurs professions médicales, le maire soulignait : « Les déserts médicaux, qui ne touchent pas seulement le milieu rural mais aussi les quartiers populaires des grandes agglomérations, doivent être combattus avec détermination. »
Marie-Christine Burricand rappelle combien cette MDR était attendue, tant par le personnel que par les habitants. « Le canton Sud est exigeant, attachant et énergisant », souligne celle qui en est la conseillère générale. « Avec Christian Falconnet, nous défendons l’idée que là où les populations sont dans le moins, il faut que les services publics fassent le mieux. Nous avons besoin de solutions nationales et je souhaite que le président de la République décide d’abandonner la réforme des collectivités territoriales. »
Dans son intervention, Michel Mercier soulignait : « Cet immeuble est là pour que l’on puisse faire des choses ensemble. Recevoir correctement celui qui vient chercher de l’aide est une première marque de dignité. Le Département est présent mais on ne va pas faire du bruit pour rien, on va faire le travail. 20% de la population de ce canton est liée peu ou prou au RSA. Dans le Rhône, cette année, le RSA représente un coût de 14 millions d’euros par mois. Il était de 13 millions l’an dernier. Il faut maintenir toutes ces personnes dans le corps social. C’est un énorme travail mais un travail essentiel. Je rappelle enfin que le tramway, qui passe devant cet immeuble, a reçu aussi la contribution du Département et pas seulement celle la Communauté urbaine (puisque le Conseil général participe au Sytral). Le Département a toujours été présent dans les transformations de Vénissieux. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *