Casino lance le 100 % drive à Vénissieux

Rien de neuf, pense-t-on de prime abord. Le concept drive est déjà développé depuis quelques années par de nombreuses enseignes, dont Casino. La différence, ici, est qu’il n’y a pas de magasin associé. C’est du 100 % drive. Et de ce point de vue, il s’agit d’une première nationale. Le principe de Casino express.fr est simple : vous pouvez faire vos courses sur internet et venir les retirer sur place, ou passer directement votre commande aux bornes prévues à cet effet. Dans les deux cas, Casino s’engage à remplir votre coffre dans les cinq minutes qui suivent, sans avoir eu à mettre le pied dehors. Le service est gratuit, sans montant minimal. Quant aux prix, ils sont garantis calés sur ceux des hypermarchés concurrents.
Idéalement situé en bordure de la route de Vienne (en face de Renault Lyon Sud), à quelques tours de roue du périphérique, ce supermarché d’un nouveau genre a été officiellement inauguré le jeudi 6 octobre. Pour Damien Morand, directeur commercial de Casino express, tout l’intérêt est de “permettre aux clients de s’affranchir de la corvée des courses en évitant les frais et les aléas, notamment les retards, de la distribution à domicile.” Le magasin propose un catalogue resserré de 7 000 références (contre 15 000 à 20 000 pour un hyper classique) qui couvre les besoins essentiels de la vie quotidienne.
Déjà présent à Vénissy, où son supermarché va être totalement reconstruit, puis au centre-ville où il a succédé à ATAC en janvier 2011, le groupe Casino ouvre donc sa troisième enseigne à Vénissieux. Le maire, Michèle Picard, s’est félicitée de cette “fructueuse coopération”. “Pour les Vénissians, a-t-elle ajouté, c’est une diversification de commerce supplémentaire, qui répond à de nouveaux besoins et de nouvelles attentes, tout en étant complémentaire avec les magasins existants.”
L’implantation de ce premier Casino 100 % drive a déjà permis la création d’une vingtaine d’emplois, en liaison avec Pôle emploi. Une dizaine d’autres personnes devraient être recrutées quand l’enseigne aura atteint sa vitesse de croisière.

Une pensée sur “Casino lance le 100 % drive à Vénissieux

  • 19 février 2013 à 13 h 40 min
    Permalink

    ATTENTION AU CASINO DRIVE DE VENISSIEUX!! J’Y AI FAIT MES COURSES HIER ET DE NOMBREUX DES PRODUITS ETAIENT PERIMéS (DATE DE LIMITE DE CONSOMMATION NOV 2012) !

  • 19 février 2013 à 13 h 40 min
    Permalink

    ATTENTION AU CASINO DRIVE DE VENISSIEUX!! J’Y AI FAIT MES COURSES HIER ET DE NOMBREUX DES PRODUITS ETAIENT PERIMéS (DATE DE LIMITE DE CONSOMMATION NOV 2012) !

  • 19 février 2013 à 13 h 40 min
    Permalink

    ATTENTION AU CASINO DRIVE DE VENISSIEUX!! J’Y AI FAIT MES COURSES HIER ET DE NOMBREUX DES PRODUITS ETAIENT PERIMéS (DATE DE LIMITE DE CONSOMMATION NOV 2012) !

  • 19 février 2013 à 13 h 40 min
    Permalink

    ATTENTION AU CASINO DRIVE DE VENISSIEUX!! J’Y AI FAIT MES COURSES HIER ET DE NOMBREUX DES PRODUITS ETAIENT PERIMéS (DATE DE LIMITE DE CONSOMMATION NOV 2012) !

  • 7 octobre 2011 à 8 h 35 min
    Permalink

    S’il faut se féliciter comme Michèle Picard des vingt emplois + 10 à venir créés, il ne faudrait pas passer sous silence les méthodes employées par le groupe Casino et son PDG, Jean Charles Naouri vis à vis de son personnel et ses gérants de « Petit Casino ». Méthodes dénoncées par le journal Fakir et médiatisées par Daniel Mermet dans « La-bas, si j’y suis… » sur France Inter.
    La fructueuse coopération de Michèle Picard a des limites. Ne vous faîtes pas à Expressions les chargés de communication de cet enseigne qui comme le reste de la grande distribution emploie des méthodes dignes d’une autre époque.

  • 7 octobre 2011 à 8 h 35 min
    Permalink

    S’il faut se féliciter comme Michèle Picard des vingt emplois + 10 à venir créés, il ne faudrait pas passer sous silence les méthodes employées par le groupe Casino et son PDG, Jean Charles Naouri vis à vis de son personnel et ses gérants de « Petit Casino ». Méthodes dénoncées par le journal Fakir et médiatisées par Daniel Mermet dans « La-bas, si j’y suis… » sur France Inter.
    La fructueuse coopération de Michèle Picard a des limites. Ne vous faîtes pas à Expressions les chargés de communication de cet enseigne qui comme le reste de la grande distribution emploie des méthodes dignes d’une autre époque.

  • 7 octobre 2011 à 8 h 35 min
    Permalink

    S’il faut se féliciter comme Michèle Picard des vingt emplois + 10 à venir créés, il ne faudrait pas passer sous silence les méthodes employées par le groupe Casino et son PDG, Jean Charles Naouri vis à vis de son personnel et ses gérants de « Petit Casino ». Méthodes dénoncées par le journal Fakir et médiatisées par Daniel Mermet dans « La-bas, si j’y suis… » sur France Inter.
    La fructueuse coopération de Michèle Picard a des limites. Ne vous faîtes pas à Expressions les chargés de communication de cet enseigne qui comme le reste de la grande distribution emploie des méthodes dignes d’une autre époque.

  • 7 octobre 2011 à 8 h 35 min
    Permalink

    S’il faut se féliciter comme Michèle Picard des vingt emplois + 10 à venir créés, il ne faudrait pas passer sous silence les méthodes employées par le groupe Casino et son PDG, Jean Charles Naouri vis à vis de son personnel et ses gérants de « Petit Casino ». Méthodes dénoncées par le journal Fakir et médiatisées par Daniel Mermet dans « La-bas, si j’y suis… » sur France Inter.
    La fructueuse coopération de Michèle Picard a des limites. Ne vous faîtes pas à Expressions les chargés de communication de cet enseigne qui comme le reste de la grande distribution emploie des méthodes dignes d’une autre époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *