Du 7 au 19 février, l'année de Breizh des Musicianes

“Tro Breizh”. C’est le nom de la troisième édition du festival Les Musicianes, organisé par l’école de musique Jean-Wiener et la Ville, qui, après Bach et l’Argentine, nous invite à un voyage au pays des chapeaux ronds. Après tout, quatre des enseignants de l’école sont Bretons, ce qui en soit est déjà une bonne raison. Plus sérieusement, c’est que la Bretagne possède un patrimoine musical fort intéressant et pas seulement en musique traditionnelle. Pour les compositeurs classiques, trois des professeurs qui participeront au concert du 12 février (Marie-Christine Magnan, piano, Joëlle Gaudin, clarinette, et Vincent Magnan, violoncelle) citent le Nantais Paul Ladmirault, le Brestois Jean Cras, Paul Le Flem ou encore Charles Koechlin, pourtant Alsacien, qui a composé des chansons bretonnes pour violoncelle et piano.
Ce concert du 12 février proposera avec un savant mélange d’airs classiques (Le Flemm, Ladmirault, Cras, Rhené-Bâton) et de chansons (Tri Yann, Yann-Fañch Kemener, les Frères Jacques). Pendant cette 3e édition des Musicianes, la Bretagne va être déclinée sous toutes ses formes : musique, danses (avec une intiation aux danses bretonnes le 14 février à la Halle à grains, avant le grand fest-noz du 19 février, salle Irène-Joliot-Curie), cinéma (“Les vacances de monsieur Hulot” de Jacques Tati, donc l’action se déroule à Saint-Marc-sur-mer, sera projeté au cinéma Gérard-Philipe le 15 février), etc. Signalons encore une séance de contes bretons, une conférence sur la chanson bretonne (17 février à l’école de musique) et, cerise sur le far, un concert de celui que les organisateurs baptisent “la voix bretonne”, Yann-Fañch Kemener le 18 février au Théâtre de Vénissieux. Vincent Magnan rappelle “la démarche de collectage de Yann-Fañch sur les chants et les danses traditionnelles”.
C’est donc par un fest-noz que s’achèvera le festival. “Il peut y avoir des danses bretonnes très compliquées, commentent Marie-Christine Magnan et Joëlle Gaudin, et d’autres beaucoup plus simples. Une séance d’initiation à toutes ces danses vient d’être programmée le 31 janvier. Une autre le sera le 7 février, à partir de 19 heures, à l’école de musique. Les élèves joueront également au cours du fest-noz, avec entre autres des arrangements sur les suites bretonnes de Germain Desbonnet. Ce sera en plus l’occasion de goûter à des galettes, des crèpes, du cidre et du far breton.”
L’association des Bretons de Lyon participe de très près à cet événement, avec en particulier les chanteurs de Gwenn ha gone. Elle est l’un des nombreux partenaires de cette manifestation qui, cela a été voulu dès son origine, va s’essaimer sur tout le territoire vénissian.

Programme :

7 février, de 19 heures à 19h30 à l’école de musique : initiation aux danses bretonnes
12 février, 20h30, salle Érik-Satie : concert d’ouverture par les professeurs de l’école de musique
13 février, 17 heures, église du Moulin-à-Vent : audition d’ensembles de l’école de musique avec la participation du chœur mixte Jean-Wiener
14 février, 19 heures, Halle à grains : audition et initiation aux danses bretonnes (andro, hanter-dro, gavottes, ronds de Saint-Vincent, etc.)
15 février, 20h30, cinéma Gérard-Philipe : “Les vacances de monsieur Hulot” de Jacques Tati. Tarif unique : 2,50 euros
16 février, 14h30, salle Debussy (école de musique) : audition autour des contes bretons
16 février, 19 heures, salle Érik-Satie : audition avec la participation de l’harmonie de l’école de musique
17 février, 19 heures, salle Debussy : conférence de Yann-Fañch Kemener sur “La transmission et l’oralité, la chanson de langue bretonne”
18 février, 20h30, Théâtre de Vénissieux : concert “Dialogues” de Yann-Fañch Kemener
19 février, 14h30, médiathèque Lucie-Aubrac : audition
19 février, 19 heures, salle Irène-Joliot-Curie : fest-noz, dégustation de spécialités et initiation aux danses par Les Bretons de Lyon

Contrairement à ce que nous annoncions dans notre édition du 2 février 2011, l’entrée libre concerne seulement  les auditions et la conférence du 17 février. Les concerts et le fest-noz coûtent 5 euros pour les adultes et 2,50 euros pour les moins de 18 ans. Gratuit pour les élèves de l’école de musique.

Pour le film, le tarif unique est de 2,50 euros. Les chèques Grac et les cartes est-Écrans sont acceptés.

Réservation obligatoire : 04 72 21 44 19 – 04 37 25 02 77.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *