Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Armstrong : avant la reconstruction, la consultation

Jeudi 10 juin, aux alentours de 11 heures, esplanade Jean-Cagne. Marie-Christine Seemann, présidente du conseil de quartier Anatole-France/Paul-Langevin, interroge un habitant. “Quels équipements souhaitez-vous ? Un terrain de boules ?” Avec ce riverain d’une soixantaine d’années, elle détaille les principaux points du projet de reconstruction du quartier Armstrong : circulation, stationnement, chemin de promenade… Tous les sujets seront abordés et les réponses transmises à l’équipe du Grand projet de ville (GPV), qui assure le suivi technique de l’opération.
Une première consultation des habitants a commencé fin avril, avec un dossier à consulter à l’hôtel de ville. Une réunion publique de présentation s’est également déroulée le 8 juin à la Maison des fêtes et des familles. Mais d’expérience, l’équipe du GPV sait que ce type d’initiative n’entraîne pas toujours une participation à la hauteur des espérances. C’est pourquoi elle a mis en place cet “atelier de ville”, avec le conseil de quartier et l’Opac du Rhône. Cette consultation de terrain permet de toucher davantage de personnes, notamment celles qui se déplacent rarement dans les réunions de concertation traditionnelles.
“Il y a des problèmes de stationnement, indique un habitant. Il faudrait que ce projet en tienne compte.” Et c’est le cas, en théorie. La circulation devrait être améliorée par la création d’une nouvelle voie de circulation, parallèle à l’avenue Jean-Cagne. “Elle permettra de relier plus facilement le quartier Pyramide et le quartier du Cerisier, explique-t-on du côté du GPV. Elle facilitera aussi la desserte des immeubles existants et de ceux à construire. On pourra ainsi se garer plus près de chez soi.”
Cette consultation constitue la dernière étape avant la reconstruction du quartier Armstrong, qui a vocation à devenir le lieu de vie central du plateau des Minguettes, en face du futur quartier commerçant de Vénissy. 405 logements ont été démolis entre 2004 et 2008, environ 300 appartements ont été rénovés et 260 logements vont être reconstruits sur une surface de 23 400 m2. Une bonne part de ces logements sera dédiée à l’accession sociale à la propriété. Le nouvel Armstrong fera la part belle aux piétons. Un large chemin de promenade, un “mail”, traversa le quartier entre les avenues Jean-Cagne et Division-Leclerc. On y trouvera des aires de jeux pour enfants, des terrains de sports et de nombreux espaces verts. La reconstruction du quartier Armstrong est également fondée sur l’idée de créer des îlots d’immeubles, relativement indépendants les uns des autres selon le principe dit de “résidentialisation”.
Le coup d’envoi des travaux de construction est prévu pour la fin de l’année 2011. Il faudra s’armer de patience avant de déambuler dans le nouvel Armstrong : le chantier ne se terminer qu’en 2014. Le budget total de reconstruction de la ZAC (Zone d’aménagement concertée) est évalué à environ 11 millions d’euros, financé par plusieurs partenaires : la Ville de Vénissieux, le Grand Lyon, l’Opac du Rhône, le Conseil général et la Région Rhône-Alpes.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également