Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Budget 2023 : la Ville fait le choix de la solidarité

Pour 2023, face à la crise inflationniste, la Ville anticipe une dégradation de son épargne et un recours à l’emprunt. Mais sans augmenter les impôts, et en limitant la hausse des tarifs des services publics à 2 %.

Alors que les effets de la crise énergétique se font sentir au sein de nombreuses villes en France, avec des équipements publics qui ferment leurs portes pour réduire les coûts, Vénissieux fait face. Ainsi, en conseil municipal ce lundi 5 décembre, les élus de la majorité ont présenté un budget de résistance pour 2023.

De résistance, parce que la hausse des tarifs des énergies est tout sauf anecdotique : pour la Ville de Vénissieux, les charges d’énergies et fluides (eau, gaz, électricité, carburants, chauffage urbain, etc), ont augmenté de 30%, soit 1,7 million d’euros. De même, l’inflation galopante (6,2% fin octobre, un niveau jamais atteint depuis 1985 en France) impacte les dépenses de fonctionnement des services. Sans oublier la mise en place, décidée par Emmanuel Macron, du Pacte de confiance, qui vient contraindre un peu plus les finances locales des communes. Le tout, alors que Vénissieux ne sera pas éligible au « filet de sécurité », proposé par le gouvernement dans le projet de budget 2023 pour compenser la hausse des dépenses d’énergie des collectivités. Un paradoxe, qui s’explique — non sans une certaine ironie — parce que la municipalité a réussi à maintenir son niveau d’autofinancement…

18 millions d’euros pour les investissements

Alors, que prévoit la Ville pour son budget 2023 ? Tout d’abord, elle entend poursuivre le gel des taux de fiscalité municipaux, une constante depuis 2016. Ensuite, si elle prévoit une dégradation de son épargne, elle anticipe une mobilisation d’emprunt à hauteur de 7 millions d’euros — sur 31 millions d’euros sur l’ensemble du mandat. Ce qui lui permettra de continuer à investir dans ses équipements, comme l’extension du groupe scolaire Jules-Guesde, la Maison de l’enfance Max-Barel, la création d’un nouvel équipement polyvalent à la Pyramide, ou encore la reconstruction de la crèche Graine d’Eugénie. Au global, la Ville prévoit un niveau de dépenses d’équipement en 2023 de 18 millions d’euros. Tout en gardant l’ambition de porter progressivement son enveloppe annuelle à 21 millions d’euros.

Enfin, la Ville fera en 2023 le choix de limiter à 2% la hausse des tarifs des services qu’elle propose, bien en-dessous du niveau anticipé de l’inflation (+6 à +7%). « Ce qui guide notre action au quotidien, c’est la mise en place de services et d’équipements indispensables aux Vénissians, a commenté Bayrem Braïki, adjoint au maire en charge des finances. Pour cela, la Ville fait un effort financier supplémentaire mais elle se doit de protéger les habitants. »

« Les Vénissians peuvent être rassurés, nous ne renonçons à aucun engagement de notre plan de mandat, qui continue de servir l’intérêt général et de défendre nos services publics de proximité, force, atout et identité de Vénissieux, a ajouté le maire, Michèle Picard. (…) Face à une crise sans précédent, les habitants de villes populaires, déjà durement frappés, n’ont pas à être victimes du libéralisme d’Emmanuel Macron. Au contraire, les Vénissians ont besoin de protection, ils ont besoin de services publics efficients, c’est en tout cas le sens et la direction que prend notre budget 2023. »

Parmi les autres rapports adoptés par les élus, figure notamment la position de la Ville sur le renforcement et l’élargissement de la ZFE. Nous reviendrons sur ce sujet prochainement.


Les réactions

Pierre-Alain Millet (groupe des élus communistes et apparentés de Vénissieux, majorité)

« À travers ce budget 2023, nous continuons à investir dans nos écoles, nos gymnases, nos équipements de quartier, tout comme nous maintenons nos services d’accueil et développons des services aux habitants comme l’accueil scolaire matinal ou la généralisation des maisons de l’enfance du mercredi, ou encore l’accueil de jour médicalisé. Tout comme nous avons multiplié les initiatives pour accompagner les Vénissians dans les confinements successifs ou en soutenant les associations actives dans la crise sanitaire et sociale. »

Pierre Matéo (groupe « La France Insoumise de Vénissieux », majorité)

« Notre majorité municipale assume de mettre tout en œuvre pour garantir un service public de qualité aux habitants, avec des personnels en nombre suffisant. (…) C’est au moment où les habitants de notre ville connaissent des difficultés financières qu’ils ont plus que jamais besoin de services publics de qualité, qui répondent à leurs attentes. À Vénissieux, nous sommes au rendez-vous. »

Maurice Iacovella (groupe « Vénissieux Pluriel », opposition)

« Malgré le gel des taux de fiscalité locale, le produit de la fiscalité directe augmenterait, principalement, dû à la progression des bases fiscales, fonction de l’indice d’évolution de prix à la consommation et pouvant atteindre 7% au moins. Les Vénissians assujettis à la taxe foncière subiraient ainsi la double peine : augmentation des prix à la consommation du foyer et de l’impôt communal. (…) [Concernant les investissements] Il faudrait être plus ambitieux pour soutenir l’activité et mettre à niveau les équipements publics. »

Christophe Girard (groupe « La République Partout Pour Tous », opposition)

« On ne retrouve aucune ligne forte, aucune orientation à proprement parler, si ce n’est le principe de se maintenir à flot et le recours massif à l’emprunt. (…) L’horizon des Vénissians est doublement noir : aux nuages de la crise qui menace, la municipalité ajoute l’absence d’orientation et de vision, l’absence de réaction, l’absence de protection en définitive. Nous en prenons acte. »

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Lundi 10 octobre, le conseil municipal de Vénissieux s’est prononcé en faveur d’un nouveau projet de piscine municipale, un équipement qui remplacera, à terme,...

Actus

La victoire aux élections législatives d’Idir Boumertit (NUPES) imposait à celui-ci de ne plus être adjoint au maire de Vénissieux. Le conseil municipal de...

Actus

Si le compte administratif 2021 confirme la bonne santé des finances locales, le budget supplémentaire 2022 illustre les inquiétudes sur les futures marges de...

Actus

Le conseil municipal a décidé de mettre en place une expérimentation à Louis-Pasteur, permettant aux enfants de prendre leur petit-déjeuner à l’école.

Actus

900 arbres et arbustes vont être plantés dans le parc Préssensé pour créer le premier boisement urbain de la commune. Pour y participer, il...