Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Tableau de rentrée

Craintes d’une pénurie d’enseignants, travaux dans les établissements scolaires, fermetures et ouvertures de classes, nouveau protocole sanitaire… Comment s’annonce cette rentrée de septembre 2022 ? Revue de détails.

 

Jeudi 2 septembre, après huit semaines de « grandes vacances », quelques milliers d’écoliers vénissians vont retrouver leurs camarades, leurs salles de classe… et leurs enseignants ? A priori, dans notre ville, oui : chaque classe devrait avoir, sauf surprise de dernière minute, un maître ou une maîtresse à sa tête.

Ce qui n’était pas forcément gagné : au niveau national, dans le premier degré (écoles élémentaires et maternelles), le taux de postes pourvus est tombé à 83,1%, contre 94,7% l’an dernier. Cette année, plus de 4 000 postes n’ont pas été pourvus aux concours enseignants, un taux historiquement bas. Une pénurie notamment liée à une crise d’attractivité du secteur, à laquelle le président de la République a tenté de répondre en promettant de faire en sorte « qu’aucun professeur ne commence sa carrière à moins de 2 000 euros nets ».

Du côté de la carte scolaire, à Vénissieux, 17 classes pourraient avoir été fermées en élémentaire, et six en maternelle. À Moulin-à-Vent cependant, la fermeture d’une classe de maternelle pourrait ne pas avoir lieu, comme le réclamaient les parents d’élèves. Idem, en CP-CE1 à l’école du Centre. Au moment du bouclage de ce numéro d’Expressions, il n’était néanmoins pas possible de le confirmer. Inversement, ce sont bien huit créations de classes qui ont été réalisées : sept en primaire, au Charréard, à Saint-Exupéry ou encore à Ernest-Renan, et une en maternelle.

Et le Covid-19 dans tout ça ? Après deux rentrées « masquées », le virus se fait – enfin – plus petit. La semaine dernière, le gouvernement a confirmé le passage au “niveau socle”, soit le plus bas parmi les quatre niveaux de mesures prévus cette année dans le nouveau protocole sanitaire du ministère de l’Éducation nationale. Celui-ci comprend également le niveau 1 (vert), le niveau 2 (orange) et le niveau 3 (rouge), lesquels peuvent varier au fil de l’année selon la situation sanitaire dans le pays.

Avec ce niveau socle, la rentrée scolaire va ressembler à une rentrée comme celles « du monde d’avant » la pandémie de Covid-19 : accueil en présentiel de tous les élèves, activités physiques et sportives autorisées en intérieur et en extérieur sans restriction et pas de limitation du brassage entre groupes d’élèves. Ce niveau du protocole implique néanmoins toujours le respect des gestes barrières, au premier rang desquels le lavage régulier des mains et l’aération des locaux a minima dix minutes toutes les heures. Notons, enfin, que si un élève est déclaré positif au Covid-19, il n’y aura pas de traçage des contacts.

En tout cas, certains enfants devront se réapproprier leur école. De nombreux travaux ont en effet été réalisés dans les établissements de la ville, que ce soit à Paul-Langevin, à Parilly ou encore au Centre.


« Nous serons vigilants tout au long de l’année scolaire »
Pour cette première rentrée « non-masquée » depuis celle de 2019, Véronique Forestier, adjointe au maire en charge de l’éducation, fait le point sur le nombre d’enfants concernés, les travaux de rénovation et la pénurie, au niveau national, d’enseignants.

– Combien d’élèves vont faire leur rentrée en cette fin de semaine ?

Les effectifs qui relèvent de la compétence directe de la Ville, comprenant les élémentaires et les maternelles (les collèges et les lycées sont gérés respectivement par la Métropole de Lyon et la Région Auvergne-Rhône-Alpes, NDLR), sont en très légère baisse pour cette rentrée. En effet, on dénombre quelque 9 200 élèves, contre un peu plus de 9 400 en septembre 2021. Dans le détail, ce sont 3 900 maternelles et 5 300 primaires qui retrouvent les bancs de l’école à Vénissieux. Ce sera la première rentrée scolaire avec un protocole sanitaire largement allégé depuis le début de la pandémie de Covid-19. Bref, la rentrée se présente bien.

– Beaucoup de syndicats, au niveau national, ont alerté quant à une pénurie d’enseignants pour cette rentrée. Qu’en est-il à Vénissieux ?

Je m’entretiens régulièrement avec les IEN (Inspecteurs de l’Éducation nationale), entre autres sur ce sujet, et d’après leurs derniers retours, les effectifs sont complets à Vénissieux. Chaque classe aura son enseignant. Nous n’en serons pas moins vigilants tout au long de l’année scolaire.

– Beaucoup de travaux ont été réalisés cet été dans les écoles de Vénissieux. Quelles sont les prochaines étapes s’agissant des rénovations des équipements scolaires ?

Il faudra attendre encore un peu pour avoir la programmation définitive des travaux pour l’été 2023 dans les écoles. Nous poursuivrons néanmoins nos efforts de végétalisation des cours, comme à l’élémentaire Max-Barel. Ce sont des opérations importantes pour le bien-être des élèves. L’année prochaine, on verra aussi deux chantiers de premier ordre s’achever (voir ci-contre) : l’agrandissement du groupe scolaire Jules-Guesde (en septembre) et la Maison de l’enfance Max-Barel.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Actus

Mercredi 1er mars, quelque 200 personnes se sont retrouvées à la Maison des fêtes et des familles, pour un temps d’échange sur l’éducation, et...

Actus

Avant même son ouverture, le débat sur l'éducation est lancé : des élus communistes exigent "des actes" pour la réhabilitation du collège Aragon.

Actus

De nouvelles missions pour les professeurs en échange d’une augmentation des salaires ? Déjà exténués, les premiers concernés grincent des dents.

Actus

Un périmètre commun à ces deux groupes scolaires est mis en place pour rééquilibrer les effectifs.

Actus

Une vingtaine de membres de l’établissement se sont retrouvés jeudi soir devant le collège afin de demander un CPE en plus.