Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Hermès : un projet sur mesure avec le collège Balzac

Une classe de troisième du collège Honoré-de-Balzac a pu réaliser des porte-documents avec l’aide d’artisans de la maison de luxe Hermès.

« Redonner ses lettres de noblesse à l’artisanat », c’était un des buts du projet « Manufacto, la fabrique des savoir-faire », créé par la Fondation d’entreprise Hermès.

Au collège Honoré-de-Balzac, une classe de troisième a eu la chance de participer à ce dispositif. Une occasion à ne pas manquer pour Mélanie Maisonnat, professeure principale et de français. « Une grosse partie de l’année est consacrée à l’orientation, nous explique-t-elle. J’ai pensé qu’il serait intéressant de les faire participer à ce projet qui peut permettre à certains d’entre eux de se tourner vers les métiers de l’artisanat. Nous avons aussi pu insuffler cette expérience dans le programme avec les autres professeurs de la classe. »

Pendant plusieurs semaines, deux artisans de la maison de luxe Hermès, sont venus dans l’établissement afin d’accompagner les élèves dans la réalisation de porte-documents en cuir. Le tout avec le matériel et le savoir-faire du créateur, mondialement reconnu. Ils ont eux-mêmes dessiné les patrons, appris à faire des points selliers, spécificité de la maison Hermès, et ont pu choisir la couleur du fil et du cuir de leur porte-documents. Au cours des douze séances, les élèves ont également pu visiter les locaux de la maroquinerie-sellerie qui se trouvent à Pierre-Bénite.

« Une entraide incroyable »

Ce mardi, élèves, familles, artisans et équipes pédagogiques étaient réunis au collège pour la restitution du projet. Les collégiens y ont présenté leurs réalisations sous la forme d’une petite pièce de théâtre. On a également pu découvrir de fausses affiches de publicité pour mettre en avant leurs créations.

Les élèves ont été marqués par leur aventure avec les deux artisans de la maison Hermès, Malika Rouini, sellière-maroquinnière et Romée Chardiny, préparateur. « Nous ne gardons que de bons souvenirs de cette expérience, dit l’une des élèves. C’est une fierté d’avoir pu créer ensemble cette pochette en cuir. »

Un plaisir partagé comme tient à le souligner Romée Chardiny : « Malgré la désinvolture des adolescents de leur âge, ils ont su mettre du cœur à l’ouvrage. C’était un réel échange entre eux mais aussi entre nous, ils nous ont apporté autant de choses que nous avons pu leur apprendre. » « C’était très intense, continue Malika Rouini, ils débordaient d’énergie, ils étaient motivés. Puis il y a eu une entraide incroyable entre les élèves. C’était très touchant. »

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Le collège Honoré-de-Balzac a récemment pris part à la Journée du développement durable afin d’aborder les défis de la transition écologique.

Actus

En partenariat avec l’association Action contre la faim, les classes de 5e du collège Honoré-de-Balzac ont participé à une course dans le but de...

Culture

La salle du Théâtre de Vénissieux était remplie, ce 20 juin, à l'occasion de la soirée de fin d'année du collège Balzac. Une soirée...

Actus

Nina Miolane, mathématicienne, chercheuse en anatomie numérique, était récemment au collège Balzac pour sensibiliser les élèves à l'égalité hommes-femmes. Et casser les préjugés sur...

Culture

Le blÖffique théâtre a mené pendant plusieurs mois avec deux comédiennes et une photographe des ateliers auprès des habitants du Moulin-à-Vent. Résultat : quelque...