Le rêve du Vénissieux Football Club s’arrête en 32e de finale, à Créteil

Logiquement battu par une équipe de Créteil qui a su user de son expérience, Vénissieux tire sa révérence pour désormais se consacrer à son vrai objectif de la saison : l’accession en National 3.

Vénissieux FC n’ira pas plus loin que le 32e de finale. Créteil, formation certes mal en point en National, mais ô combien expérimentée, a su se montrer réaliste quand il le fallait. D’abord en ouvrant la marque à la 20e minute sur une contre-attaque rondement menée et conclue par Araujo, l’ancien Duchérois.

Les répliques vénissianes avaient du mal à se concrétiser, les menaces en restaient au stade des bonnes intentions. Créteil avait pris le parti du « wait and see », ce qui lui avait plutôt bien réussi en première période. La pause allait-elle être suivie d’actions enfin dignes de ce nom ? Vénissieux FC a eu à peine le temps de mettre en application son nouveau plan de jeu que les Cristoliens jouaient aux récidivistes. Comme en première période, toujours sur une accélération inspirée, Araujo prenait à défaut le portier Allapo… (54e). Et quand une dizaine de minutes plus tard, Diarra ajoutait un 3e but, plus personne ne doutait de l’issue de ce 32e de finale.

A défaut de se montrer transcendants, les Val-de-Marnais ont été réalistes… Certains diront que si le match s’était déroulé à Vénissieux ou ses alentours, le sort aurait pu être tout autre. Comme l’avait rappelé le président du VFC, Jean-Pierre Chaix, « n’oublions pas les trois divisions d’écart tout de même, ça a son importance. » Créteil s’est fait un malin plaisir de le confirmer. « Coup de chapeau pour ce qui a été fait, » a joliment conclu Nacer Khamla, l’adjoint au sport de Vénissieux qui avait fait le déplacement.

Il faut en effet retenir l’excellent parcours des Vénissians, dont le véritable objectif cette saison est ailleurs : retrouver la Nationale 3.

Stade Duvauchelle, Créteil bat Vénissieux Fc 3-0 (2-0)

Vénissieux FC : Allapo- Abdelmoumene, Rolland, Vernet, Maarif, Guelbi, Antoine, Sako, Collus, Maouchi, Ghechi
Remplaçants : Zatao, Touré, Samri, Zemmouri, El Baz, Ouedraogo, Tatangelo, Teka Bassi, Aliouat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *