Les aides sociales du CCAS évoluent

Pour aider la population à faire face à « une aggravation de la précarité », laquelle « n’épargne pas le territoire de Vénissieux », la Ville vient d’annoncer plusieurs évolutions dans les aides apportées par le CCAS (Centre communal d’action sociale). « Un panel d’aides sociales apporte de l’aide alimentaire, une aide au paiement des factures courantes ou à l’achat d’équipements de première nécessité, rappelle-t-on au CCAS. Des prestations renforcées à plusieurs reprises au fil du temps et en fonction de l’évolution des besoins sociaux. Le montant des aides facultatives attribuées par le CCAS (…) est passé de 110 000 euros annuels en 2019 à 155 000 euros estimés en 2021. »

Depuis le mois de juin 2021, l’aide au paiement des adhésions à un club sportif est versée directement par chèque aux usagers bénéficiaires, afin d’accélérer le versement aux familles. Et depuis le 22 novembre, d’autres évolutions sont effectives.

Tout d’abord, une aide supplémentaire au départ en vacances. Le dispositif Bourse solidarité vacances (BSV) permet déjà d’accompagner les familles et les jeunes dans la préparation de leurs vacances en leur proposant des tarifs très concurrentiels via un partenariat entre le CCAS et l’Agence nationale des chèques-vacances. Pour les foyers aux ressources les plus faibles, le dispositif sera renforcé par un soutien du CCAS au paiement des frais de départ. L’aide maximale est de 300 euros.

Ensuite, une nouvelle aide sociale pour faciliter l’accès aux soins. Celle-ci peut atteindre au maximum 300 euros par ménage et par an, et concerne les frais de santé qui ne sont pas ou peu remboursés par la Sécurité Sociale (dépassements d’honoraires, factures d’hospitalisation, soins paramédicaux, équipement médical…). Enfin, il a été décidé d’étendre les tarifs solidaires TCL aux étudiants précaires qui n’y auraient pas accès.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *