Vénissieux s’engage pour Oyé Distribution

À l’unanimité, le conseil municipal de Vénissieux a approuvé lundi soir une prise de participation au capital d’Oyé Distribution, la SCIC créée par d’anciens salariés de la SAD. « Notre ville montre ainsi son attachement à la pluralité et à la liberté d’expression », a commenté le maire, Michèle Picard.
Oyé Distribution a pu démarrer son activité en mai, dans de nouveaux locaux situés à Chaponost (ARCHIVES R. BERT)

Lancée le 21 mai, la SCIC (Société coopérative d’intérêt collectif) Oyé Distribution a permis aux ex-salariés de la SAD, licenciés un an plus tôt, de reprendre leur activité de distribution de la presse écrite dans la Métropole. Mais pour que ce projet, innovant à bien des égards, puisse voir le jour, plusieurs collectivités ont dû promettre de mettre la main à la poche. Pour Vénissieux, c’est désormais chose faite.

En effet, lundi soir, le conseil municipal a approuvé l’entrée de la Ville au capital d’Oyé Distribution, avec une participation à hauteur de 15 000 euros via la souscription de 150 parts sociales. Précédemment, Saint-Priest avait voté en faveur d’une participation de 10 000 euros.

« Ce combat-là, c’est le combat de la dignité des salariés, de la reconnaissance des savoir-faire, et de la liberté de la presse, a relevé le maire de Vénissieux, Michèle Picard. Derrière les emplois, qu’il faut défendre, il y a un enjeu majeur pour nos démocraties : la pluralité des idées, des débats, la diversité des journaux, et la garantie d’une diffusion de l’information, sur l’ensemble du territoire national. (…) Aujourd’hui, la situation d’Oyé Distribution reste fragile, mais les salariés sont au travail, et la presse est distribuée dans toute notre région. (…) À l’heure où la presse écrite peine à trouver son modèle économique, dans le monde numérisé qui est le nôtre, notre ville montre son attachement à la pluralité et à la liberté d’expression. »

Une délibération qui a d’ailleurs été approuvée à l’unanimité par le conseil municipal. « La reprise d’une société de distribution en 2021, avec la crise de la presse, est une gageure et le risque est fort, a commenté Christophe Girard (« La République Partout Pour Tous »). Nous comprenons cependant qu’une telle aventure en coopérative doit être tentée. »

« Nous sommes très heureux que des collectivités locales participent au capital de cette coopérative pour sauver des emplois et continuer une activité de distribution de la presse qui est indispensable pour faire vivre notre démocratie », a abondé Lotfi Ben Khelifa (« Ensemble pour Vénissieux. Groupe de Gauche Progressiste, Socialiste et Écologiste »).

Une approbation générale saluée par les applaudissements des salariés d’Oyé Distribution, installés dans la salle voisine de celle du conseil municipal. La Métropole, qui a promis de mettre 100 000 euros dans le panier, délibérera sur le sujet à l’automne prochain.


Les autres délibérations

Lundi soir, les élus ont voté plusieurs autres délibérations. Nous reviendrons sur certaines dans les prochains numéros d’Expressions, mais on retiendra d’ores et déjà les approbations suivantes :
– les comptes de gestion et administratifs 2020, et le budget supplémentaire 2021 ;
– la signature d’une convention annuelle ARS/Ville, relative à la mise en place du centre de vaccination contre le Covid-19 de Vénissieux, avec un financement de l’Agence régionale de santé à hauteur de 25 633 euros ;
– l’attribution d’un soutien financier exceptionnel par la Métropole de Lyon au centre de vaccination de Vénissieux, pour 52 515 euros ;
– la signature d’une convention relative au versement d’une aide de 84 000 euros par la Métropole, pour les travaux de l’accueil de jour des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ;
– le lancement de l’opération de construction d’un nouvel équipement polyvalent de 700 m2 dans le quartier Pyramide, à l’angle de la rue Abbé-Glasberg et de l’avenue des Martyrs de la Résistance, comprenant entre autres un espace bibliothèque, un EPJ et un pôle ressources numériques, avec un début des travaux estimé à la rentrée 2023 ;
– la création d’un terrain de futsal extérieur sur le site d’Auguste-Delaune ;
– la 3e attribution de subventions, pour un montant total de 21 600 euros, dans le cadre du fonds financier de soutien aux associations locales, dont vont notamment bénéficier La Tête Haute Je Soutiens Marin (6 000 euros), Janus France (5 000 euros) et Kajunkenbo Close Combat KCC France (3 000 euros) ;
– la modification des périmètres pour les groupes scolaires du Centre, Flora-Tristan, Gabriel-Péri, Anatole-France et Louis-Pergaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *