Distribution de la presse nationale : les ex-salariés de la SAD ont réussi à forcer le destin !

Après quasiment une année de lutte acharnée, les anciens salariés de la SAD vont pouvoir reprendre officiellement la distribution de la presse nationale via une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), baptisée « Oyé ! Distribution ».
La bataille pour la sauvegarde des emplois et de la distribution de la presse nationale dans la région a commencé au printemps 2020. Le chemin parcouru force le respect.

En signant, le jeudi 15 avril, un bail pour de nouveaux locaux industriels situés sur la commune de Chaponost, les ex-salariés de la SAD ont franchi le dernier écueil vers la reprise officielle de la distribution de la presse nationale dans la région. Le déménagement du matériel depuis les locaux de la rue Sentuc, à Vénissieux, se fera dans les toutes prochaines semaines. Puis la Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) « Oyé ! Distribution » verra le jour. Elle prendra le relais de la régie provisoire « Distribue & vous », que les salariés avaient créée au printemps 2020, suite à la liquidation de leur entreprise (filiale de Pesstalis), pour permettre aux journaux de retrouver le chemin des kiosques après six semaines d’interruption, sauvant au passage 41 emplois.

Cette victoire qui conclut une année de lutte acharnée, les ex-SAD ne la doivent qu’à eux-mêmes – hormis le soutien de la Ville de Vénissieux qui leur était d’emblée acquis. Un à un, ils ont levé les obstacles qui s’élevaient sur leur route. En commençant par occuper leurs locaux, puis en multipliant les initiatives pour donner du crédit à leur projet, interpellant élus, collectivités territoriales et acteurs privés du secteur de la presse. En octobre 2020, premier déclic : les Messageries lyonnaises de presse (MLP) acceptent d’entrer au capital de la future SCIC à hauteur de 4 %. Un mois plus tard, la Métropole de Lyon promet de mettre 100 000 euros dans le panier. Plus récemment, c’est la Ville de Saint-Priest qui s’est engagée à entrer dans cette aventure collective mixant participation des salariés, capitaux publics et privés.

Les futurs locaux de la SCIC « Oyé ! Distribution », dans le parc d’activités du Dôme à Chaponost

Mais les salariés butaient toujours sur la question centrale des locaux. Enjoints dès l’automne dernier de quitter le site de la rue Sentuc, ils étaient même sous le coup d’une procédure d’expulsion depuis le 10 mars, après une décision du tribunal judiciaire rendue le 9 février. « C’était l’ultime obstacle, et là encore on s’est débrouillé seuls, souligne entre joie et colère Guillaume Dumoulin, délégué CGT et cheville ouvrière de ce combat épique. On a essuyé plusieurs refus avant de pouvoir signer ce bail de longue durée dans le parc d’activités du Dôme, à Chaponost. Si la Métropole ou la Région avaient clairement porté le projet, ça n’aurait pas été aussi compliqué. Mais on nous demandait en quelque sorte de faire nos preuves en trouvant un nouveau point de chute. Ce qui est quand même choquant car ce n’est pas un projet privé, il s’agit de faire vivre la distribution de la presse nationale dans la région, une activité qui revêt un intérêt démocratique majeur. Eh bien maintenant, c’est fait ! »

La Métropole, les Villes de Vénissieux et de Saint-Priest devraient délibérer prochainement pour acter leur prise de participation dans « Oyé ! Distribution « . « Nous appelons toutes les autres collectivités à en faire de même, ajoute Guillaume Dumoulin. En premier lieu la Région Auvergne Rhône-Alpes, les villes de Lyon, Villeurbanne… Garantir de façon pérenne la distribution de la presse dans la région est un enjeu public, pour le débat démocratique, pour la liberté de la presse, mais aussi pour soutenir les petits commerces diffuseurs de presse. »

2 pensées sur “Distribution de la presse nationale : les ex-salariés de la SAD ont réussi à forcer le destin !

  • 18 avril 2021 à 18 h 23 min
    Permalink

    Bravo, une nouvelle coopérative. Je suis fier que cela se soit fait grace à l’appui de Vénissieux et de sa maire communiste.

  • 17 avril 2021 à 6 h 58 min
    Permalink

    BRAVO!!! un magnifique combat des salariés une victoire bien méritée. La presse écrite doit vivre.
    Dommage que la SCIC « Oyé distribution » n’ait pas eu de locaux à Vénissieux, mais c’est ainsi!!
    Bonne continuation à toutes et tous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *