Le boucher au grand cœur

La Grande boucherie Slimani de Vénissy a débuté, mardi, la distribution de quelque 600 à 700 colis pour les familles nécessiteuses. Une opération menée de concert avec le Centre communal d’action sociale.

« Mon père avait l’habitude lors de grosses occasions comme l’Aïd ou les fêtes de fin d’année de faire un geste discret pour ses clients les plus fidèles et les moins fortunés, raconte Mourad Slimani. Il glissait dans leurs cabas davantage de viande ou il y ajoutait de la charcuterie, des steaks hachés… Je n’ai fait que perpétuer cette tradition qui lui était chère, un petit coup de pouce discret en direction des gens de condition modeste. Par ailleurs, je veux rendre aux Vénissians ce qu’ils m’ont fait gagner. Un juste retour à l’équilibre en somme. »

Le responsable de la boucherie de Vénissy est modeste. L’action de solidarité qu’il a engagée le 2 février dépasse de loin, en effet, le geste discret dont son père, Moustapha, était coutumier. Il a prévu d’offrir quelque 600 à 700 paniers aux plus démunis. « Je n’ai pas voulu axer cette opération sur les seuls habitués de ma boucherie, précise-t-il. J’ai donc fait appel à la mairie pour que ses services identifient des personnes dans le besoin. Elles vont bénéficier d’un colis composé de 5 à 7 kg de viande de bœuf ou d’agneau, de poulet, charcuterie ou saucisses. »

Un budget de 22 000 euros

Troisième adjointe au maire en charge des politiques sociales et de la lutte contre la grande pauvreté, Saliha Prudhomme-Latour, salue cette « noble initiative qui correspond à l’ADN de la ville, alors que nous sommes au cœur d’une triple crise sanitaire, économique et sociale ». Pour faire suite à la proposition de Mourad Slimani, l’élue s’est naturellement appuyée sur le réseau du centre communal d’action sociale (CCAS). « On a mis en place une organisation des plus simples, explique-t-elle. On a envoyé un courrier à plusieurs centaines de personnes réparties sur les différents quartiers de la commune, en difficulté, isolées, en couple ou avec enfants à charge, pour leur faire part de cette opération. On y a inclus un bon ou coupon à retirer chez Mourad Slimani, un jour précis, un mardi ou un mercredi. Il faudra trois à quatre semaines pour mener à bien cette distribution. »

Histoire d’impliquer riverains et voisins, Mourad Slimani va faire appel à des jeunes et des retraités du quartier, par roulement, pour assurer préparation des sacs et distribution. D’autres commerçants se sont joints à l’opération. Ainsi, Alexandre, responsable de Veny Optique, a pris contact avec Mourad pour participer à cette chaîne solidaire « à hauteur de 30 % du budget, qui s’élève globalement à 22 000 euros ».
Le boucher de Vénissy envisage déjà de renouveler l’opération, « mais cette fois en direction des étudiants, surtout si la crise perdure ».

 

3 pensées sur “Le boucher au grand cœur

  • 10 février 2021 à 11 h 16 min
    Permalink

    Bravo Monsieur Slimani,

    Que Dieu vous récompense. En tous cas je suis cliente de la boucherie la qualité de la viande est aussi bonne que celle de l’acceuil.
    Mr Slimani reste modeste et a tjrs le sourire.
    Espérant que votre initiative incite d’autres commerçants à aider les plus démunis.

  • 5 février 2021 à 9 h 00 min
    Permalink

    Bravo mon ami pour ce geste, beaucoup devrait prendre l’exemple . Tu as bon cœur .
    Bonne continuation à toi et la famille.
    Barracuda junior

  • 3 février 2021 à 17 h 43 min
    Permalink

    Magnifique Mr SLIMANI 🥰👏🏻👏🏻👏🏻👏🏻

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *