La Sacoviv va adhérer à Habitat Réuni

Début décembre, le conseil municipal de Vénissieux a validé l’adhésion de la Sacoviv à la société anonyme de coordination Habitat Réuni. Cette démarche doit permettre de « bénéficier d’autres expériences et de rechercher des mutualisations utiles ».

La « Saco » s’entoure. Début décembre, le conseil municipal de Vénissieux a validé l’adhésion de la Sacoviv, société d’économie mixte détenue majoritairement par la Ville, à la société coopérative de coordination Habitat Réuni. Une démarche qui permettra notamment au bailleur social vénissian de se mettre en conformité avec la loi d’ici au début de l’année 2021.

Car cette adhésion répond avant tout à une obligation légale. La loi ELAN (Évolution du logement, de l’aménagement et du numérique) a engagé une réforme profonde de l’organisation du secteur du logement locatif social. Elle impose notamment aux bailleurs de rejoindre un groupe, lorsqu’ils n’atteignent ni les 12 000 logements gérés ni les 40 millions de chiffre d’affaires. Ce qui est doublement le cas de la Sacoviv, qui dispose de 2 057 logements, pour des revenus d’un peu plus de 10 millions d’euros par exercice comptable.

« Cette adhésion garantit l’avenir de la Sacoviv dans le cadre de cette loi, en ouvrant une nouvelle époque qui permet de garder notre autonomie et nos choix en direction de la ville et des habitants, commente Pierre-Alain Millet, adjoint au maire en charge du logement et président du bailleur social. Le tout, en entrant dans un réseau qui nous permettra de bénéficier d’autres expériences, de rechercher des mutualisations utiles… »

Habitat Réuni est un groupe de plus de 20 bailleurs, qui représente quelque 750 millions d’euros de chiffre d’affaires. Il gère, au total, plus de 140 000 logements, répartis sur dix régions. « Ses associés ont choisi un statut coopératif, ce qui correspond bien à ce que recherchait la Sacoviv. C’est un groupe qui repose exclusivement sur la volonté de ses associés de partager des projets, des compétences, mais dont la taille lui permet d’accompagner les projets de ses associés. »

Reste une question : que va changer au quotidien, pour les locataires de la « Saco », cette adhésion à Habitat Réuni ? Concrètement, rien, assure Pierre-Alain Millet. « Ils seront bien sûr informés par lettre, et associés dans le conseil de concertation locative. Le plus important est qu’ils peuvent être sûrs que la Sacoviv ne sera pas mangée par un grand du logement, et qu’elle continuera à travailler à la réponse à leurs besoins. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *