Élections municipales et métropolitaines : deux matches à quatre

La préfecture a publié les listes qui concourront au second tour des élections municipales et métropolitaines à Vénissieux. Pour ces deux scrutins, on retrouvera opposés Michèle Picard, Yves Blein, Christophe Girard et Damien Monchau.

Par rapport au premier tour du 15 mars, où la simultanéité des élections municipales et métropolitaines avait pu désorienter certains électeurs avec des têtes de listes parfois différentes selon le scrutin, le vote du 28 juin prochain sera beaucoup plus simple. Tant pour les municipales que les métropolitaines, ce sont les quatre mêmes têtes de listes qui se présentent : Michèle Picard, Yves Blein, Christophe Girard et Damien Monchau.

Pour ces deux derniers, qui représentent respectivement la droite et le Rassemblement national, les listes déposées pour ce second tour sont des copies conformes de celles présentées au premier tour. Ni l’un ni l’autre ne sont en effet parvenus à fusionner avec une autre formation.

La situation est bien différente concernant Michèle Picard, du fait de l’accord global passé entre la gauche rassemblée et Europe Écologie Les Verts (EELV). Sur la liste municipale (49 candidats au total), huit écologistes font leur entrée, notamment Nathalie Dehan (5e position), Lanouar Sghaïer (8e), Patricia Ouvrard (19e) et Nicolas Porret (22e). Pas de trace en revanche de Sandrine Perrier, la tête de liste écologiste au premier tour. Ces arrivées sont compensées par autant de départs, qui concernent entre autres Nadia Chikh, la représentante locale du PRG, ou encore Andrée Loscos (PCF), adjointe aux sports dans le mandat qui s’achève.
Sur la liste métropolitaine (13 candidats au total), on dénombre désormais quatre écologistes, notamment Pierre Athanaze, tête de liste EELV au premier tour, et Gilles Roustan, adjoint au maire et conseiller communautaire sortant.

Yves Blein également a dû faire de la place. Au niveau local, « Nous, Vénissieux ! » intègre quatre membres de l’Union des citoyens indépendants de Vénissieux (UCIV), à commencer par Yalcin Ayvali.
Pour le scrutin métropolitain, c’est avec Nathalie Frier, maire de Saint-Fons et candidate de Gérard Collomb le 15 mars dernier, que le député macroniste a réalisé une fusion, en lui cédant également quatre places.

Les quatre listes en lice pour les municipales (pages 92 à 95 du document)

Les quatre listes en lice pour les métropolitaines (pages 27 à 30 du document)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *