Emmaüs en grande difficulté

 

 

Photos Raphaël Bert

Pour la première fois depuis l’hiver 54, Emmaüs lance un appel national aux dons. La communauté de Vénissieux, qui n’est pourtant pas la plus touchée, évalue la perte financière liée à la crise sanitaire à plus de 300 000 euros.

Malgré le confinement, la vie continue à la communauté Emmaüs de Vénissieux. Bien sur, la boutique solidaire est fermée depuis le 17 mars.  Il est également impossible pour les habitants de déposerdes dons. Mais derrière les murs de la communauté, les activités se poursuivent pour les compagnons. Ils travaillent à mi-temps et sur la base du volontariat.

Sur les 90 compagnons, plus d’un tiers  restent totalement confinés, tandis que les autres préparent la reprise en respectant les gestes barrières. « Nous sommes en train de faire tout ce que nous n’avons pas le temps de réaliser  pendant l’année, précise le président, Bruno Duchadeuil. Un compagnon ébéniste aménage les secteurs jouets et linge, d’autres  font du tri notamment sur nos mezzanines ou de nombreux objets se sont entassés ou en profitent pour repeindre leur chambre. C’est un peu comme dans les  familles ! On fait du tri dans les placards. »

La fermeture des boutiques solidaires entraîne des pertes financières importantes dans toutes les communautés de France. « Le manque à gagner est estimé entre 300 000 et 400 000 euros sur le site de Vénissieux, détaille le président. Néanmoins notre communauté n’est pas la plus en difficulté : nous avons la change d’être sur un bassin de dons dynamique. »

Une réouverture progressive

Pour digérer au mieux cette crise, il ne faudra pas manquer la reprise. « Nous sommes déjà dans l’esprit du déconfinement.  Dès le 27 avril, nous espérons réinstaller sur le parking le camion qui permet de faire des dépôts sans se croiser, et le 11 mai nous aimerions rouvrir le quai destiné aux dons. Pour le magasin, nous ne connaissons pas encore précisément les directives gouvernementales. Il sera impératif de respecter des gestes barrières avec un nombre limité de clients à l’intérieur de l’établissement, avec un compagnon ou un bénévole qui comptera les entrées et les sorties. Nous sommes rassurés par les propos du Premier ministre du 19 avril n’envisageant plus un confinement prolongé pour les plus de 65 ans, ce qui aurait été terrible puisque 80% de nos bénévoles sont concernés. »

Emmaus France lance un appel aux dons

Si le site de Vénissieux limite la casse, d’autres communautés sont en grand danger. Nationalement, les besoins sont évalués à cinq millions. Un appel aux dons est organisé. C’est une première depuis l’hiver 1954, date à laquelle l’Abbé Pierre lançait son appel historique en faveur des sans-abris et des personnes en très grande pauvreté. Soixante-six ans plus tard, l’association, qui n’avait jamais sollicité d’aides financières, a besoin de fonds pour que l’ensemble de ses structures puissent survivre.

En savoir plus : don.fondationabbepierre.org

 

 

Une pensée sur “Emmaüs en grande difficulté

  • 28 avril 2020 à 13 h 22 min
    Permalink

    Une suggestion..faire un Drive in pour les principaux stand.les clients restent dans leur voiture et passent devant des stands.ils choisissent et paient cash..c est un système à organiser pour reprendre les ventes rapidement. .pour un Emmaus disposant de places on peut imaginer un parking roulant devant les stands et les bénévoles vendant et faisant avancer les clients en auto..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *