Cinq conseils pour repérer une fake-news

Alors que Facebook, Instagram et Twitter ont récemment supprimé des vidéos du président brésilien Jair Bolsonaro car elles allaient à l’encontre des consignes sanitaires sur le Covid-19, les fake-news, canulars et autres campagnes de désinformation n’ont jamais été aussi nombreuses. Quelques conseils pour vous retrouver dans la jungle de la désinformation en ligne.

Cinq sites pour vous aider
à vérifier l’information :

Les décodeurs du Monde
Factuel de l’AFP
Checknews.fr
Fake-off de 20 minutes
Informations officielles Coronavirus

Prenez le temps de la réflexion !
Partager une information n’est pas un acte anodin. Dans le doute, mieux vaut ne rien partager plutôt que de polluer le web avec des informations trompeuses ou mensongères. Identifiez les éléments qui peuvent altérer votre esprit critique, cherchez les incohérences et demandez-vous toujours ce que l’auteur attend de vous. Une recherche rapide sur Google ou Wikipedia vous permettra aussi de savoir qui a déjà partagée l’information.

Qui me parle ?
L’auteur de l’information est-il clairement identifié ? Cette dernière provient-elle d’un site sérieux, du blog d’un illustre inconnu ou d’un courageux anonyme, de celui d’une mystérieuse association ou encore d’un site parodique (Secret news, Legorafi, Nordpresse.be, etc.) ? Ou encore de la page d’un blogueur militant, spécialisé dans la provocation et l’humour cynique ? Les pages « À propos » ou « Qui sommes-nous » vous éclaireront… quand elles existent. En leur absence, prudence !

Méfiez-vous des images !
Le temps de la preuve par l’image est définitivement révolu. N’importe quelle photo ou n’importe quelle vidéo peuvent être truquées, ou simplement sorties de leur contexte. Soyez curieux ! Quels éléments connus ou reconnaissables (panneaux, bâtiments, végétation) reconnaissez-vous ? Attardez-vous sur les éléments météorologiques, vêtements, personnages connus ou signes distinctifs des personnages. Cette image d’une manifestation de la semaine dernière à Paris a peut-être en fait été prise en 2009 à Barcelone…

Top gros pour être vrai ?
Des alligators dans les canaux de Venise ? La cocaïne utilisée pour soigner le Covid-19 ? Des policiers chinois qui abattent des malades ? Le Coronavirus qui ne résiste pas à la chaleur ? Les hôtels de Cristiano Ronaldo transformés en hôpitaux ? L’Institut Pasteur, inventeur du Coronavirus en 2004 ? Hhhmm… Méfiance ! (Ndlr : toutes ces informations sont fausses).

Que suggèrent les commentaires de l’auteur ou des internautes ?
Florilège de commentaires douteux : « Comme par hasard », « Vérité officielle », Partagez vite avant que Facebook ne censure », « A qui profite le crime ? », « Réveillez-vous ! », « La vérité qui dérange », « Coïncidence ? ». Et pour terminer, rappelons qu’un mobile n’est pas une preuve…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *