Métro : ce qui va changer sur la ligne D d’ici 2023

Photo © SYTRAL

À l’occasion des 40 ans du métro lyonnais, le Sytral a fait le point, mi-juin, sur les innovations à venir dans le cadre du programme « Avenir Métro ». Ce plan prévoit 430 millions d’euros d’investissement. Objectif : répondre à la hausse de fréquentation (+20 % depuis 2010), en augmentant la capacité aux heures de pointe, de 12 % sur la ligne A, de 50 % sur la ligne B, et de 28 % sur la ligne D, à l’horizon 2023.

Sur la ligne D, qui dessert Vénissieux, deux à trois rames supplémentaires seront mises en service dès 2020 pendant les heures de pointe, offrant une fréquence à 1 minute 30 et une capacité supplémentaire de 17 %. En 2023, dix nouvelles rames seront mises en service sur la ligne, identiques à celles de la ligne B, toujours en pilotage automatique sans conducteur. Des « trains longs » de 72 mètres, composés de quatre voitures (au lieu de deux actuellement) seront mis en circulation durant les heures de pointe.

Caméras embarquées et 4G

Après avoir déployé près de 1 000 caméras dans les stations de métro, le Sytral termine d’équiper les rames de la ligne D d’un système de vidéo embarquée. Dès cet été, chacune des 36 rames en circulation sera équipée de 16 caméras connectées. Ces 576 caméras viennent s’ajouter aux 7 000 aujourd’hui déployées dans les stations, les bus et les tramways du réseau TCL.

Enfin, à partir de 2019, le SYTRAL offrira aux voyageurs du métro un accès en continu à la 3G/4G dans l’ensemble du réseau souterrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *