Football : l’US Vénissieux accepte sa rétrogradation et les 30 ans de suspension de son joueur violent

Après la mise hors championnat de l’équipe senior de l’US Vénissieux par la commission de discipline du District de Lyon et du Rhône (voir Expressions n°623 du 19 avril, et le site du journal), Jean-Pierre Chaix, le président du club, après réunion entre dirigeants et entraîneurs vénissians, s’est fendu d’un communiqué lucide et sans équivoques. « … à la suite de l’agression physique de l’arbitre central par un joueur de l’USV dans un match interrompu à la 89e minute alors que celui-ci était joué sportivement, les locaux de Belleroche menaient 5 à 0,  notre club condamne fermement cette atteinte à l’intégrité physique de l’arbitre. Cet acte isolé et demeuré tel est inadmissible. M. G. I, notre joueur, coupable de cet acte violent a été immédiatement exclu de notre entité. L’US Vénissieux football présente ses excuses à l’ensemble des acteurs de notre merveilleux sport, officiels, dirigeants, éducateurs, joueurs et bénévoles ainsi qu’aux parents et supporteurs. Lesz sanctions prises par les instances sont lourdes et justifiées. Trente années de suspension pour G. I, et la rétrogradation de l’équipe en division inférieure malgré la qualification isolée de ce acte. L’USV prend acte de la sanction collective qui lui est infligée et assume sa responsabilité en ne la contestant pas. Cet malheureux et déplorable qui vient d’entacher notre belle entité ancrée dans la vie locale et sportive depuis quatre-vingt ans nous rend plus déterminés encore à poursuivre le travail quotidien engagé par nos éducateurs et dirigeants depuis toutes ces années, vecteur d’esprit sportif, de respect et de valeurs portés par l’ensemble de nos licenoés et bénévoles. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *