La crise a coûté plus de 40 000 euros au Vénissieux football club

Pour le Vénissieux FC, la formation devient de plus en plus indispensable

Pour soutenir les clubs amateurs, la Fédération française de football (FFF) a créé un fonds de solidarité doté de quelque 30 millions. Le Vénissieux football club percevra 10 000 euros. À l’aube d’une nouvelle saison, le président Jean-Pierre Chaix fait le point.

Cette aide de la FFF sera-t-elle suffisante pour affronter les conséquences de la crise ?
Jean-Pierre Chaix : Nous allons percevoir 10 euros par licencié. C’est évidemment une bonne nouvelle, même si ça ne comble pas totalement les pertes. Au départ, l’enveloppe prévue était de 10 à 15 millions au niveau national, finalement elle sera de 30 millions. Cette aide est assurément la bienvenue pour payer une partie des cotisations, des éducateurs, des déplacements… La crise sanitaire a grandement fragilisé les clubs amateurs.

Vous vous attendez à une saison 2020-2021 difficile ?
On sait déjà que nous allons devoir réduire la voilure, optimiser notre organigramme, faire des ajustements… Nous adapter.

L’arrêt de toute manifestation vous a lourdement impactés ?
C’est une évidence. Comme la plupart des clubs, on a été financièrement touchés car on était dans une période où l’on organise habituellement de nombreux tournois et stages, qui constituent une source de revenus. Nous avons évalué le manque à gagner à plus de 40 000 euros. Une crise en décembre nous aurait fait moins de mal. On est donc en recherche de partenaires. Quelqu’un qui me donne 500 euros, je le remercie 1 000 fois. On va demander un effort à nos licenciés, nos éducateurs, nos joueurs…
Jusqu’à présent, le prix d’une licence chez nous était inférieur à ce que pratiquent la plupart de nos voisins. Là, on va s’en rapprocher, de l’ordre de 390 euros. Si je pouvais la mettre à 200 euros, je le ferai. Mais il faut être réaliste.
En contrepartie, malgré la crise, on maintient nos activités, on renforce notre staff. On est toujours dans un projet ambitieux. Le VFC permet la pratique du foot dans les meilleures conditions. On n’est pas loin d’être dans le top des clubs de la région.

De quel budget disposerez-vous la saison prochaine ?
On est en train d’affiner les chiffres, mais il devrait avoisiner les 550 000 euros. On espère une légère hausse de licenciés, de l’ordre de 10 %. Malgré tout, il nous faudra sans doute repousser à l’année suivante quelques idées de développement qui nous tenaient à cœur. On a des labels au plus haut niveau valables trois ans qu’il nous faut conserver. C’est la priorité.

On sait que Mehdi Gana, vice-président, quitte le club. Vous n’avez plus de bras de droit ?
Mehdi n’est pas encore parti, j’ai accepté sa seule démission de trésorier, il est encore dans le giron du foot, et avec nous jusqu’à la prochaine AG, en novembre. Le jour où il décidera de couper avec le foot, pour se consacrer à sa vie professionnelle et personnelle, il le fera. Largement mérité au regard des services rendus… et qu’il nous rendra encore sans doute.

Dernier point, le retour sur les terrains ?
Pour les seniors, reprise du championnat, début octobre. Avec des matches de coupe étalés en septembre, voire en août. Les plus jeunes démarrent fin octobre. Les membres du bureau ont déjà ouvert leurs droits à la ligue. Et dès le 15 juin, les permanences pour s’inscrire reprennent, par internet également.

 

Le président du Vénissieux FC, Jean-Pierre Chaix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *