Pour ses 50 ans, Carrefour s’offre un coup de jeune

Les travaux, commencés au mois de septembre dernier, ont coûté quelque 4 millions d’euros, pris en charge à la fois par Carrefour et la société Carmila, gestionnaire du centre commercial qui abrite, outre l’hypermarché, une trentaine de boutiques.

Le dernier grand lifting de Carrefour Vénissieux remonte à 2010. L’enseigne, rompant avec le principe du « tout sous le même toit », avait alors lancé le concept « Planet », basé sur la mise en place d’univers de consommation bien différenciés, un peu comme dans un grand magasin type « Galeries Lafayette ». Peu aidé par le contexte économique, le concept ne s’était pas imposé auprès des consommateurs. Et Carrefour l’avait abandonné dès 2012.

La rénovation entreprise fin 2016 pour le cinquantième anniversaire du site est différente dans la mesure où elle ne touche pas spécifiquement l’hypermarché mais l’ensemble du centre commercial. Parking doté de pergolas colorées, signalétique renforcée, façades rénovées agrémentées de bambous géants, parvis réaménagé, nouvelles portes d’accès et, à l’intérieur, un éclairage plus chaud, une décoration repensée. Avec notamment cette grande fresque qui rappelle que Vénissieux a été autrefois la capitale de la culture des roses. La recherche de modernité et de convivialité se traduit également par l’installation de bornes digitales pour mieux se repérer, d’un espace wi-fi doté de canapés, de tables de pique-nique et d’une aire de jeux en plein air…

Carrefour Vénissieux n’a donc pas lésiné sur les moyens pour séduire la clientèle. Une mise à niveau logique face au développement prochain, juste en face, de l’autre côté du boulevard Joliot-Curie, du quartier commerçant du Puisoz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *