Les cyclistes peuvent désormais passer au rouge… sous certaines conditions

Ce panneau autorise les cyclistes à passer au rouge, sans toutefois les rendre prioritaires

Au feu rouge, tout le monde s’arrête. Mais quel cycliste n’a pas été tenté un jour, lorsque la voie était libre, de “griller” un feu rouge pour tourner ou aller tout droit ? Fort de cette constatation, le législateur a autorisé en 2012 les collectivités locales à transformer (pour les cyclistes uniquement) certains feux rouges en cédez-le-passage.

Cette modification de la réglementation n’est pas valable pour tous les feux. Lorsqu’elle est mise en place à un carrefour, elle est signalée par un panneau spécifique. Les services de la Métropole équipent actuellement une douzaine de carrefours vénissians.

Pour Sandrine Perrier, adjointe aux déplacements urbains, à la voirie, à la propreté et au mobilier urbain, il s’agit de “faciliter la circulation des cyclistes en leur évitant des arrêts pénalisants et des redémarrages difficiles, et donc de favoriser le développement de l’usage du vélo sur la commune. […] Si après une période d’observation, les résultats sont satisfaisants, ce dispositif pourra être étendu. »

Et l’élue de rappeler que, d’après le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA), “ce type d’aménagement n’a aucune influence négative sur le respect du feu tricolore par les autres usagers. Et surtout, il ne génère pas d’accident”. Au CEREMA, on souligne aussi que cette disposition, “évaluée positivement à Strasbourg, Bordeaux et Nantes, existe déjà aux Pays-Bas depuis plusieurs décennies, dans un cadre réglementé. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *