Des photos pour en finir avec les clichés sur l’industrie

Capture

Les sondages réalisés auprès des jeunes montrent qu’ils connaissent mal l’industrie. Le travail industriel, en particulier, a mauvaise image, aussi bon nombre d’emplois ne sont pas pourvus parce qu’ils sont méconnus et même dévalorisés.

Depuis septembre, les 28 élèves de 1re STMG de Jacques-Brel planchent sur l’industrie à travers la photographie. Un travail mené par Christophe Regnault, professeur d’éco-gestion en 1re et en BTS, en partenariat avec la Fabrique de l’industrie, dont le but est de réfléchir sur les enjeux industriels. Denis Lafontaine, photographe professionnel, est associé au projet. “L’objectif, précise l’enseignant, est de mobiliser, via la photographie, les représentations qu’ont les élèves de ce secteur. En premier lieu, je leur ai fait un cours sur l’industrie. Puis, nous avons visité deux sites de production : Renault-Trucks à Saint-Priest et Samson Régulation à Vaulx-en-Velin. Les jeunes se sont intéressés à six thématiques : la relation entre les hommes et la machine, le bien-être des salariés, les règles de sécurité, l’organisation du travail, les femmes et l’industrie, les compétences requises. »

A l’issue de ces rencontres, les élèves ont fait part de leur ressenti. Concernant le bien-être des salariés : “Certaines zones, dans les sites de production, sont plus propres que d’autres, écrivent-ils. Certains lieux sont plus bruyants, plus sales. Ça peut démotiver. Nous avons pu constater que les entreprises font des efforts pour que les salariés se sentent bien avec, par exemple, l’installation à Renault Trucks d’une crèche ou encore d’une salle de fitness. » A propos de la place des femmes, ils remarquent qu’elles sont peu nombreuses sur les deux sites, alors que le travail ne nécessite pas forcément d’aptitudes physiques particulières : « Il n’y a pas grand-chose que les hommes font que les femmes ne peuvent pas faire dans ces entreprises. »

Christophe Regnault a également emmené ses élèves à la Chambre de commerce et d’industrie. Dans le cadre des journées de l’économie, les jeunes ont assisté à une conférence au cours de laquelle ils ont interrogé Guy Bravais (groupe Volvo) ; Gérald Salvadori (Samson Régulation), et Gabriel Colletis, économiste, professeur à l’université Toulouse I.

Ce travail se poursuivra toute l’année, au travers de l’exposition réalisée par les élèves. Elle sera prochainement installée au lycée puis tournera dans d’autres lieux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *