Christophe Girard a demandé l'annulation du scrutin

Après avoir déposé un référé-liberté entre les deux tours dans l’espoir d’obtenir l’interdiction de la liste “Vénissieux fait front”, Christophe Girard a de nouveau saisi, début avril, le tribunal administratif. Il a cette fois déposé un recours en annulation du scrutin des 23 et 30 mars derniers.

“Ce recours, explique-t-il dans un communiqué, est motivé par de nombreuses et graves irrégularités qui ont porté lourdement atteinte au libre exercice du droit de suffrage et à la sincérité du scrutin”.
Le candidat divers droite, qui a fini en 2e position avec 30,40 % des voix, dénonce “l’enregistrement d’une liste reconnue comme irrégulière conduisant au non-respect du principe d’égalité des conditions de participation entre toutes les candidatures ; des procédés électoraux ayant trompé les électeurs par diffusion de soutiens fictifs et fantaisistes ; des actions de propagande électorale le jour du scrutin ; de nombreux électeurs empêchés de voter aux abords de plusieurs bureaux de vote, nécessitant l’intervention pendant plusieurs heures de la police nationale afin de rétablir des conditions normales d’accès aux bureaux ; des pressions exercées sur les électeurs, y compris par menace de mort.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *