Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Agent du Grand Lyon immolé : ses jours ne sont plus en danger

Le pronostic vital de l’agent du Grand Lyon qui s’était immolé n’est plus engagé. L’employé de 47 ans, après s’être muni d’un bidon d’essence et s’en être aspergé, s’était mis le feu sur le parking de son lieu de travail, rue Eugène-Hénaff, le 19 juillet.
Un geste qui aurait sans doute pu être évité : en juin, lors d’un stage suivi sur le contrôle du stress, l’homme, marié et père d’un enfant de 16 ans, avait déjà menacé de mettre fin à ses jours, en raison d’une procédure disciplinaire en cours. Quelques mois plus tôt, l’agent avait en effet menacé de mort l’un de ses supérieurs hiérarchiques, avant de lui lancer une chaise et un cendrier. Ses propos n’ont cependant été communiqués à la direction du Grand Lyon qu’après le triste événement du 19 juillet.
Début juillet, les membres du conseil de discipline avaient décidé de lui infliger un simple avertissement. L’autorité territoriale a cependant maintenu, comme elle en a le droit, la sanction initiale : une mise à pied, ramenée à 12 jours. “C’est en prenant connaissance de cet arrêté disciplinaire ce matin, sur son lieu de travail, que cet agent de maîtrise a eu cette tragique réaction”, estime la CGT Grand Lyon. Laquelle relie également ce geste à “la souffrance au travail” vécue par les salariés des services de propreté de la communauté urbaine de Lyon, engendrée par une restructuration en cours : “(La restructuration) va entraîner d’importantes modifications des conditions de travail et d’exercice des missions publiques. Un malaise s’exprime depuis de longs mois, jusque dans les groupes de travail officiels du projet de service (…).”
Faux, estime la communauté urbaine, qui précise dans un communiqué que “les faits ayant conduit à la saisine du conseil de discipline sont bien antérieurs au projet de réorganisation du service de nettoiement dont la mise en œuvre n’est prévue au mieux qu’a partir de 2013”. Et de rappeler que “durant ces derniers mois plusieurs incidents graves se sont produits à la suite de conflits internes entre agents ; à chaque fois, l’administration a fait des enquêtes, saisi le conseil de discipline et prononcé un certain nombre de sanctions proportionnées à la gravité des faits reprochés”.
La famille de l’agent, qui a rencontré Gérard Collomb, président du Grand Lyon, début août, a porté plainte contre X. Une enquête de police est toujours en cours.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Les équipes du Sytral ont échangé avec les habitants, dans le cadre de la concertation continue liée au projet T10. Avec un objectif :...

Actus

Des agents du service de collecte de Grand Lyon Métropole ont sensibilisé des élèves vénissians au tri des déchets.


Actus

Vénissieux va participer pour la première fois à "La nuit est belle!", une opération qui vise à sensibiliser la population aux impacts de la...

Actus

Ce 19 septembre, une délégation lituanienne rencontrait l'équipe de l'Espace Pandora en vue de futurs partenariats lors des prochains festivals organisés par les Vénissians,...

Actus

Débutée officiellement hier, la Semaine du développement humain durable 2022 se déroulera jusqu'au 23 septembre, avec de nombreuses initiatives municipales et associatives.