Le groupe scolaire Pasteur, 3e prix national du concours Lumières

Si vous n’êtes encore jamais passé devant le groupe scolaire Pasteur à la tombée de la nuit, c’est le moment ou jamais de le faire. Par sa mise en lumière jugée à la fois « élégante et minimaliste », le bâtiment vient en effet de recevoir le troisième prix national du concours Lumières organisé par le Syndicat des entreprises de génie électrique et climatique (SERCE), en partenariat avec Philips Éclairage.

Le prix vient d’être remis à Michèle Picard, le maire. Après une visite au groupe scolaire, un moment convivial était organisé à l’hôtel de ville.

Construit entre 1930 et 1934, le groupe scolaire Pasteur n’en est pas à sa première distinction. En 2003,  il était classé et inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, labellisé “Patrimoine du 20e siècle”. Huit ans plus tard, il se classe donc 3e au concours Lumières. Le premier prix de l’édition 2011 est revenu à la mise en lumière de l’esplanade et de la façade du cimetière de Clamart, et le second à celle du château de Gevrey-Chambertin. En mention spéciale, classé derrière Vénissieux, l’éclairage du château de Pau.

L’école Pasteur a été remarquée pour sa “mise en lumière qui ne masque pas l’architecture du bâtiment mais la souligne avec sobriété, en révélant la frise de l’école primaire de la maternelle, le clocher, les colonnes et médaillons, en épousant également les formes arrondies du bâtiment”.  Et le maire, Michèle Picard, ne cachait pas sa satisfaction de voir cette école mise à l’honneur : “C’est un groupe scolaire public qui est récompensé, c’est l’école des lumières, en somme, qui occupe les feux de la rampe. C’est le lieu des savoirs, des transmissions, des connaissances aux jeunes générations, le lieu des émancipations et de construction de l’enfant, de son identité, de son imaginaire. Pour toutes ces raisons, le prix décerné au groupe scolaire Pasteur et à la ville de Vénissieux prend une autre valeur, une autre dimension, enchâssée dans notre histoire commune, notre histoire vénissiane et républicaine. »

La puissance électrique totale pour l’éclairage du groupe scolaire est de 1200 W, « ce qui reste mesuré et économique et répond à un impératif très actuel, ajoutait le maire, celui d’en finir avec les sur-consommations et gaspillages énergétiques en tout genre”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *