Tramway T4 : petit prolongement, grand défi technique

Le passage de l'avenue des Frères-Lumière, juste avant la Manufacture des tabacs

En novembre 2013, les usagers vénissians de la ligne T4 pourront poursuivre leur trajet au-delà du Jet-d’eau du boulevard des États-Unis (l’actuel terminus), pour aller jusqu’à la Part-Dieu, en passant devant le site universitaire de la Manufacture des tabacs. Ces 2,3 km supplémentaires vont nécessiter au final trois années de travaux. Le chantier a en effet démarré en novembre 2009, quelques mois après la mise en service de la première phase de la ligne T4. Cette durée exceptionnellement longue au regard de la distance s’explique par la haute technicité de l’opération.

Le contexte de la phase 2 de T4 est beaucoup plus urbain. Le tracé s’insère dans la densité du centre-ville. Il part de la ZAC Berthelot, longe l’hôtel de police, puis se glisse entre les voies de chemin de fer et le lycée Colbert. À partir de là, sur une distance de 700 mètres, pas moins de six ouvrages d’art sont en cours de réalisation pour passer sous les deux principales voiries de liaison est-ouest de l’agglomération : l’avenue des Frères-Lumières et le cours Albert-Thomas. Pour compliquer un peu la tâche des ingénieurs, il a été décidé de préserver ce qui fut autrefois la maison du directeur de la Manufacture des tabacs. Un édifice art déco du début du XXe siècle, dont le sauvetage a été exigé par l’architecte des Bâtiments de France et plusieurs associations. Les rames circuleront donc dessous. Les fondations doivent être littéralement coupées et remplacées provisoirement par des vérins ! Cette étape est d’autant plus complexe que le tracé, à cet endroit, passe juste au-dessus de la ligne D du métro. Du travail d’orfèvre.

6500 voyageurs supplémentaires
Ces ouvrages d’art doivent s’achever au mois de juin. La construction de la plateforme pourra alors commencer. Les travaux de génie civil seront totalement achevés en juin 2012. Mais il faudra encore patienter un an, le temps des derniers aménagements et des essais, pour assister à la mise en service.
“La ligne T4 sera la première à offrir une liaison nord-sud sans passer par l’hypercentre, a souligné Bernard Rivalta, le président du Sytral. En outre, elle permettra de relier entre eux les campus de la Manufacture des tabacs et de la Doua.” Car si les travaux de prolongement vont jusqu’à la Part-Dieu, les rames poursuivront leur trajet jusqu’à Villeurbanne en empruntant les voies de T1. Ce sera la première fois, à Lyon, que deux lignes de tramway seront exploitées sur une infrastructure commune. Entre la Part-Dieu et la Doua, l’offre de transports sera considérablement renforcée.
La mise en service de la phase 2, en novembre 2013, devrait attirer 6 500 voyageurs supplémentaires chaque jour. Actuellement, sur les 10 km de liaison entre le pôle hospitalier des Portes du sud et le Jet-d’eau, la fréquentation quotidienne est de 32 000 usagers.

[nggallery id=43]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *