Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

À la Sacoviv : des projets et des hommes

La rumeur avait suffisamment circulé fin 2010 pour qu’Evelyne Ebersviller veuille la démentir fermement : non, la Sacoviv n’est pas en passe de tomber sous la coupe d’un autre bailleur social. Présentant ses vœux aux personnels, locataires et partenaires de « la Saco », la présidente du conseil d’administration – et adjointe au maire de Vénissieux – s’en est portée garante : « Nous sommes au contraire dans une logique de renforcement de notre activité au service des Vénissians, et dans une résistance active aux dérives de l’Etat qui n’a de cesse de casser le logement social. » Analyse confirmée par le maire. Fustigeant la politique de N. Sarkozy et du gouvernement qui (par exemple) va prélever en trois ans 1 milliard d’euros sur les budgets des organismes HLM à titre de contribution sur les revenus locatifs, Michèle Picard insistait : « Dans ce contexte, nous pouvons être fiers à Vénissieux de maintenir avec force le cap du logement social. »
Il est vrai qu’en la matière, les chantiers lancés par la Sacoviv ou en passe de l’être sont nombreux. On pense aux Jardins du Monery, opération de promotion immobilière à vocation sociale « totalement autofinancée » : sur les 54 villas en construction, 40 ont été achetées dont la moitié par des locataires de l’organisme vénissian. Un succès qui a convaincu un investisseur de lancer une deuxième tranche de construction : 35 logements collectifs, eux aussi en accession sociale. On pense également à l’immeuble d’habitation « Ambroise-Croizat II », premier bâtiment basse consommation livré en Rhône-Alpes avec des logements sociaux collectifs (30). Et 2011 s’ouvre sur de nombreux projets : outre la poursuite de l’aménagement du Monery, on rappellera la construction de 80 logements locatifs sociaux à venir sur l’îlot Romain-Rolland, au centre-ville.
Un autre chantier important de la période 2010-2011 a été l’élaboration du « plan stratégique de patrimoine » dans lequel la Sacoviv a inscrit la sécurisation des stationnements au Couloud ou encore l’aménagement des espaces extérieurs de Max-Barel. Contesté l’an dernier par les locataires, ce dernier projet a été revu et Evelyne Ebersviller s’est engagée à venir le discuter avec les résidants.
La Sacoviv a également planché sur son projet de Convention d’utilité sociale. Rappelons que les CUS, créées par la loi de mars 2009 dite « de mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion », s’imposent à tous les organismes HLM ayant un patrimoine locatif. Chaque CUS définit pour les six ans à venir la politique patrimoniale et d’investissement de l’organisme concerné, sa politique sociale et les mesures qu’il envisage pour améliorer le service rendu aux locataires.
Evelyne Ebersviller détaillait deux mesures tirées du projet de CUS de la Sacoviv : l’une modifie le barème du Supplément de loyer de solidarité « afin de moins pénaliser les locataires dépassant de peu les plafonds de ressources », l’autre prend le contre-pied des orientations de l’Etat « qui voudrait que les prix des loyers soient fixés selon une grille purement économique et financière ». Les CUS devant être validées d’ici à  juin 2011, la Sacoviv espère que son projet, élaboré en concertation avec les représentants des locataires, recevra sans tarder l’accord du nouveau préfet de Région. Mais pour l’heure, « il n’a toujours pas daigné y répondre », regrette la présidente du CA.
Tout irait-il donc pour le mieux à « la Saco » ? Ce serait oublier qu’une moitié du personnel s’est mise en grève en décembre, pendant quatre jours. Dénonçant les méthodes du directeur, déplorant l’accentuation du mal-être des personnels, ces salariés réclamaient le respect de leur dignité et le maintien de certains avantages acquis. Evelyne Ebersviller avait alors apporté le soutien du CA au directeur. En ce début d’année, elle maintient le cap et  parie sur l’apaisement des tensions. La Sacoviv se développe et se professionnalise, relève-t-elle, les services ont été restructurés, un pôle de gestion de proximité a été créé… « En bouleversant les habitudes, cette nouvelle impulsion a pu créer des incompréhensions (…) Je suis certaine que les salariés ont désormais une vision plus précise de nos orientations, ce qui va nous permettre de continuer à avancer collectivement au service des locataires. »

Cliquer pour commenter

1 Commentaire

  1. LOUCIF

    1 juillet 2011 à 20 h 39 min

    comment faire pour acceder a ses maisons que sacoviv va construire et sur quelle base choisit elle les futurs propriétaires;A combien sont evalué ses maisons

  2. LOUCIF

    1 juillet 2011 à 20 h 39 min

    comment faire pour acceder a ses maisons que sacoviv va construire et sur quelle base choisit elle les futurs propriétaires;A combien sont evalué ses maisons

  3. LOUCIF

    1 juillet 2011 à 20 h 39 min

    comment faire pour acceder a ses maisons que sacoviv va construire et sur quelle base choisit elle les futurs propriétaires;A combien sont evalué ses maisons

  4. LOUCIF

    1 juillet 2011 à 20 h 39 min

    comment faire pour acceder a ses maisons que sacoviv va construire et sur quelle base choisit elle les futurs propriétaires;A combien sont evalué ses maisons

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Toute la semaine, en partenariat avec la Sacoviv et les éducateurs de rue, la compagnie Traction Avant a transformé la Halle à grains en...

Actus

Depuis plusieurs semaines, les locataires d'Alliade Habitat ont toutes les peines du monde à entrer en contact avec leur bailleur.

Actus

Début décembre, le conseil municipal de Vénissieux a validé l’adhésion de la Sacoviv à la société anonyme de coordination Habitat Réuni. Cette démarche doit...

Actus

Dans l’agglomération, le nombre d’attributions de logements sociaux devrait chuter d’environ 40 % par rapport à l’an dernier. Ce sont là les premiers effets d’une...

Actus

Les bailleurs sociaux constatent une hausse des impayés de loyer en mars et avril. Pierre-Alain Millet, élu PCF du Grand Lyon, demande à la...