Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Média éphémère : l’objectivité de Charréard TV

Toute la semaine, en partenariat avec la Sacoviv et les éducateurs de rue, la compagnie Traction Avant a transformé la Halle à grains en studio de télévision. Avec les habitants dans le rôle des reporters.

 

Du 25 au 29 avril, la Halle à grains du Charréard s’est transformée en studio de télévision. Et pas n’importe quelle télé puisqu’il s’agissait de Charréard TV, une chaîne éphémère où les riverains devenaient des reporters. Sur la porte, une affiche annonçait la couleur : « Un plateau télé et des caméras pros en libre accès pour tous les habitants du quartier. »

À l’initiative de cette aventure enrichissante, deux éducateurs de rue, Laurianne et Anthony, et la Sacoviv demandent à la compagnie vénissiane Traction Avant de se charger des aspects professionnels.

« Nous sommes au cœur du quartier, se réjouit Slimane Bounia, le directeur artistique de la compagnie. Le premier jour, nous avons créé un générique avec des images du Charréard et de Max-Barel. Au bout d’une semaine, beaucoup de gens sont passés. L’expérience crée des rencontres et de petites vocations éphémères. »

Ainsi, un jeune les amène-t-il sur le secteur Croizat, un autre à Max-Barel. Ils montrent les réalités de ce quartier qu’ils aiment.
« Au départ, nous avons posé des questions toutes bêtes, style : ‘Êtes-vous tacos ou kebab ?’, montées dans des formats Konbini. Nous avons aussi filmé une galerie de portraits, des interviews plus classiques avec, pour grand thème, cette question : c’est quoi, habiter au Charréard ? Cela a pris une dimension historique avec, par exemple, un monsieur qui habite là depuis très longtemps et doit repasser nous en parler. »

Anthony raconte que l’idée est née pendant les élections. « Les habitants avaient la sensation d’être malmenés par les discours ambiants. D’où ce projet de média éphémère qui leur permettrait de décrire le quartier plus fidèlement, au-delà des stéréotypes. Une manière de le revaloriser par la parole des gens qui y vivent. Nous avons pensé à Traction Avant pour mettre tout cela en pratique. Ils ont mis à disposition leur matériel, et ont toujours la volonté d’ancrer leur pratique sur le territoire, avec les populations. »

Slimane montre un des premiers reportages réalisés. Un jeune voulait parler de City, micro-site de foot du quartier. Il a écrit ses questions et les a posées à ses copains, filmés par la caméra. Le soir, un débat a conduit de nombreuses personnes à la Halle à grains, avec des reportages lancés au fil de la soirée et Inès, la présentatrice, arborant fièrement ses fiches estampillées « Charréard TV ». De vrais pros ! Le studio dispose même d’un fond vert pour réaliser des entretiens derrière lesquels pourront être diffusées des images.

Slimane est ravi. « J’aimerais réitérer ce projet, peut-être le faire cet été aux Minguettes, puis aller dans tous les quartiers de la ville. Ce serait super ! C’était une telle opportunité de rencontrer les habitants. Pari tenu ! Et cela m’a permis d’avancer mon petit vélo sur ce territoire que je ne connaissais pas bien. »

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

L'école Anatole-France et la maison de l'enfance ont reçu le Spatiobus du Centre national d'études spatiales (CNES). De quoi créer des vocations.

Actus

Président de Vénissieux Boxe française, Gaby Boucher est décédé ce jeudi 1er décembre, à l'âge de 76 ans.

Actus

À l'initiative des communistes vénissians, une délégation s'est rendue en Algérie, à l'occasion des 60 ans de l'indépendance du pays.

Culture

Au sein de la Maîtrise de l'Opéra, la Vénissiane Sarah Ledésert participe au gala de Noël, joué à l'église Saint-Bonaventure aux Cordeliers, du 11...

Actus

La première édition du forum « Rendez-vous avec ma santé », organisé par la Ville de Vénissieux, a été un succès tant pour les visiteurs que pour...