Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Culture

À l’hôpital Saint-Jean-de-Dieu, une exposition intranquille

Visible jusqu’en octobre, une exposition retrace deux cents ans de médecine psychiatrique à l’hôpital Saint-Jean-de-Dieu, dont dépendent les CMP de Vénissieux.

Créé en 1824 par l’ordre hospitalier de Saint-Jean-de-Dieu, l’hôpital du même nom célèbre son bicentenaire avec Un long fleuve intranquille, visible jusqu’au 31 octobre à la chapelle (du mercredi au dimanche, de 11 à 18 heures, entrée libre). Avec ses tableaux, photos, vieux plans de l’hôpital, instruments médicaux, cette exposition nous offre un passionnant historique de la médecine psychiatrique. On apprendra ainsi que les premières femmes qui ont travaillé dans l’établissement furent des infirmières qui s’occupaient des blessés pendant la Première Guerre mondiale et des repasseuses à la fin de la Seconde. Les premières assistantes sociales sont arrivées en 1956, les secrétaires médicales en 1964, les infirmières en 1971 et la première médecin-chef en 1972. Quant aux malades, le service pour femmes est créé cette même année 1972. Enfin, nous explique-t-on, “l’histoire de la présence des femmes à Saint-Jean-de-Dieu prend un nouveau tournant avec l’arrivée d’Agnès Marie-Égyptienne à la direction de l’hôpital”. C’était en 2015.

“Intranquille”, l’exposition l’est, qui traite de la maladie mentale. Fous, aliénés, autant de termes prouvant la peur de la société à désigner les malades traités dans les hôpitaux psychiatriques. Dans les années soixante-dix, ceux-là peuvent désormais être à nouveau intégrés dans la vie publique grâce à des structures extra-hospitalières : sont ainsi ouverts un hôpital de jour pour enfants en 1974 et un autre pour adultes, à Vénissieux, en 1978, les deux dépendant de Saint-Jean-de-Dieu.

L’anniversaire s’est également décliné avec des concerts (le chœur Escales le 14 mai, l’orchestre de chambre du CRR de Lyon le 18 mai) et propose prochainement plusieurs animations : trois ciné-débats dont un se déroulera au cinéma Gérard-Philipe de Vénissieux, avec le film Les Intranquilles de Joachim Lafosse (le 29 mai à 18h30), les autres à La Mouche (Saint-Genis-Laval) avec Spider de David Cronenberg le 19 juin à 20 heures et au Comœdia (Lyon 7e) avec Mommy de Xavier Dolan le 19 septembre à 20 heures.

Des visites commentées de l’exposition Un long fleuve intranquille ont lieu tous les jeudis et dimanches à 16h30, d’une durée d’une heure et demie. Accès libre.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Culture

Ces 19 et 20 juin, le cinéma Gérard-Philipe et l’école de musique Jean-Wiener s’associent pour présenter une série de films réalisés avec des amateurs...

Culture

Jusqu'au 1er juin, l'artiste berlinoise Heike Gallmeier expose son travail au centre d'art Madeleine-Lambert.

Actus

Le doyen des établissements de soins lyonnais organise une série d’activités culturelles pour fêter ses 200 ans d’existence et placer le sujet de la...

Actus

Alors que les pouvoirs publics incitent les hôpitaux psychiatriques à réduire le recours aux mesures d’isolement et de contention, le centre hospitalier Saint-Jean-de-Dieu suit...

Culture

Projeté au cinéma Gérard-Philipe dès le 14 février, ce film retrace le quotidien du commandant du camp d'Auschwitz. Formidable et glaçant !