Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Chauffage urbain : Tokai Cobex Savoie apportera de la chaleur au réseau

Dès 2025, cette usine centenaire récupérera de la chaleur issue de ses fours pour la réinjecter dans le réseau de chauffage urbain.

Photomontage du site Tokai Cobex Savoie après implantation du futur équipement de récupération de chaleur – Visuel Archimade

C’est une grande première dans l’agglomération. L’usine Tokai Cobex Savoie (ex-Carbone Savoie) captera la chaleur produite par ses fours industriels pour la réinjecter dans le réseau de chauffage urbain. L’avenant au contrat de délégation de service public (DSP), validé à l’unanimité lors du conseil métropolitain du 11 décembre 2023, a été signé jeudi 21 mars par la Métropole, Tokai Cobex et Dalkia (Groupe EDF), l’exploitant du réseau.

En 2025, l’industriel, fleuron de la conception et de la fabrication de carbone et de graphite synthétiques, apportera une contribution de 4 mégawatts (MW) de puissance thermique et sera capable de valoriser 30 gigawattheures (GWh) chaque année. Toute cette énergie qui ne se dispersera plus dans le ciel « correspond aux émissions produites par 4 500 véhicules en circulation, détaille Joseph Bertin, président de Tokai Cobex Savoie. Soit 8 000 tonnes de CO2 par an. Cela équivaut à 300 foyers chauffés. »

« Aller chercher les calories qui traînent, c’est l’idéal, se félicite Sylvie Jéhanno, PDG de Dalkia. Aujourd’hui, on sait récupérer ces fumées pour chauffer les habitants et les entreprises. Ce projet est exemplaire. Ainsi, le réseau de chaleur devient un outil de décarbonation qui contribue à la souveraineté énergétique et crée de l’emploi. »

Des milliers de tonnes de CO2 en moins

Pierre-Alain Millet, adjoint municipal chargé du développement durable et conseiller métropolitain (PCF), salue ce que cette avancée technologique apporte à l’environnement : « La plus ancienne usine du riche tissu industriel de Vénissieux est un symbole. Elle se transforme au fil des investissements. Le site le plus pollué du sud-est de la France est devenu exemplaire pour l’environnement il y a 10 ans de cela. Je rappelle qu’il y a 40 ans, un délégué syndical de cette usine, par ailleurs adjoint au maire, avait émis l’hypothèse de valoriser la chaleur du site. »

Cet accord public-privé est historique à l’échelle de la Métropole de Lyon.

Ce nouvel accord comporte deux autres volets : la construction d’une chaufferie bois-énergie à Vaulx-en-Velin, dont la mise en service est prévue pour 2026, et l’extension du réseau de chaleur à la commune de Saint-Priest en 2027.

L’objectif est de faire progresser la part d’énergies renouvelables et de récupération de 65 % à 72 %. Cette évolution du « mix énergétique » évitera une émission de 57 000 tonnes de CO2 supplémentaires. C’est comme si on retirait 31 500 véhicules de la circulation.

Pour ce faire, pas moins de 173 millions d’euros sont investis, avec le soutien de l’État dans le cadre du Fonds chaleur de l’Ademe (54,6 millions), de la Banque des Territoires et EDF.

« Le réseau de chaleur se développe, conclut Bruno Bernard, président de la Métropole (EELV). 85 000 équivalents logements étaient raccordés en 2019. En 2026, on passera à 200 000, soit plus du double. »

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Actus

La future gestion des TCL est actée. Deux opérateurs différents exploiteront le réseau au 1er janvier 2025. Cette configuration suscite quelques inquiétudes, en particulier...

Dossiers

Depuis 2015, le réseau de chaleur urbain de Vénissieux/Saint-Fons intègre plus d’énergies renouvelables que d’énergies fossiles. Son développement s’accélère, poussé par la volonté politique...

Actus

Le système, baptisé E-Bench, a été inauguré vendredi 22 septembre au siège mondial d’Iveco Bus à Vénissieux. Grâce à cet outil, le constructeur peut...

Actus

Sytral Mobilités, l’autorité organisatrice des transports en commun lyonnais, investira 1,7 milliard d’euros d’ici à 2023 pour rénover et fiabiliser le réseau de métro.

Actus

Les élus ont inauguré la nouvelle chaufferie de la rue Sentuc ce lundi 3 avril. L’équipement est doté d’une chaudière bois et d’une chaudière...