Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Bien conseillés, bien isolés

Face à la complexité des démarches, Leroy Merlin accompagne de plus en plus de propriétaires dans leur projet de rénovation énergétique, du diagnostic à la pose, en passant par les aides financières nationales et locales.

Damien Rouvière, Responsable rénovation énergétique chez Leroy Merlin.

En France, 42 % des propriétaires auraient l’intention de réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement*. Entre le souhait et les actes, il y a un pas que tous n’osent pas franchir. C’est pourquoi Leroy Merlin déploie des experts formés pour identifier les travaux à mener, débaucher les artisans et dégoter des aides financières.

Damien Rouvière est l’un de ces “responsables en rénovation énergétique” (RRE). En poste depuis un an et demi auprès des Leroy Merlin de l’agglomération lyonnaise, ce conseiller guide les habitants dans l’univers encore très opaque de la rénovation énergétique. Il n’a aucun mal à remplir son agenda, en particulier au magasin du Grand Parilly.

« J’accompagne essentiellement des propriétaires occupants, mais aussi des propriétaires bailleurs, précise-t-il. La demande est grandissante. Les clients voient leurs factures augmenter. Cela plombe leur budget. En second lieu, ils souhaitent améliorer leur confort thermique et éliminer l’humidité et les moisissures. Ils ne savent pas à qui s’adresser. Alors je suis là pour les rassurer. »

Bon nombre de Vénissians font appel à ses services pour mener à bien leur projet. « Il y a un grand besoin de rénovation à Vénissieux, constate Damien Rouvière. 70 % des bâtiments ont été construits avant la première réglementation thermique de 1974. Tous ces immeubles et maisons ne sont pas isolés. »

Jusqu’à 90 % d’aides financières

La clientèle n’hésite pas à y mettre le prix. Le panier moyen se situerait entre 40 000 et 50 000 euros. « Heureusement, il existe de nombreuses aides, tempère le responsable (Ndrl : MaPrimeRénov’, chèque énergie, TVA à taux réduit, prime énergie, etc.). Le Gouvernement met en place des programmes incitatifs pour financer une partie des travaux. La Métropole octroie des aides complémentaires lorsqu’on utilise des matériaux biosourcés. Elle a également déployé la Prime air bois pour le replacement des cheminées ancienne génération. Les foyers les plus modestes peuvent obtenir jusqu’à 90 % de financement. Ils ne payent que le reste à charge. »

Laëtitia est l’une des clientes de Damien Rouvière. Elle vient de valider son projet, chiffré à 38 000 euros pour réaliser une isolation par l’extérieur et l’installation d’une pompe à chaleur. « On a obtenu 17 500 euros d’aides, confie-t-elle. Dans notre maison, il fait très chaud l’été et très froid l’hiver. On se chauffe au gaz et avec la cheminée. On n’a pas la clim : le coût d’achat est élevé et cela consomme trop d’électricité. Les travaux démarrent au printemps. Il y aura quelques désagréments mais pas de poussière ! »

*Enquête Toluna Harris Interactive, mai 2023.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Actus

La caravane itinérante de la Métropole a fait une halte aux Minguettes. Trois associations ont conseillé les habitants dans leur quête d’économies d’énergie.

Actus

Un comité de pilotage s’est tenu le 7 janvier à la mairie de Vénissieux. Il a permis de valider certains détails liés à la seconde...

Actus

Initié en 2018, le partenariat avec l'Alec est renouvelé pour 2020-2021. L'association accompagnera notamment la Ville dans sa politique énergie et climat.

Actus

À Vénissieux, 13 millions ont été affectés à des travaux de rénovation énergétique, dans le cadre du programme PIG Énergie. Cette enveloppe, financée par...