Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Passeport : comment obtenir un rendez-vous dans l’heure

Plus besoin de patienter deux à trois mois pour déposer sa demande de titre d’identité. Dans le département, les ouvertures de deux guichets temporaires à Lyon et Saint-Priest désengorgent les services de titres d’identité des mairies.

Cet été, les plus pressés peuvent se rendre au centre temporaire de Saint-Priest, à condition d’avoir rempli sa pré-demande en ligne.

Fini, la galère ! Renouveler ses papiers d’identité est devenu quasi instantané. En ligne, sur le site de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS), on trouve désormais aisément des créneaux disponibles le jour même dans l’agglomération. Parfois dans l’heure.

Dans un passé pas si lointain, certaines personnes désireuses de partir pour l’étranger devaient s’y prendre cinq mois à l’avance. Dans la région lyonnaise, les plus pressés n’hésitaient pas à faire un peu de route pour déposer leur dossier. “En début d’année, j’ai dû me rendre à Roanne, relate Nicolas. Je me suis farci deux allers-retours, pour le dépôt puis pour le retrait mais je n’avais pas le choix. C’était là-bas qu’il y avait les premières places disponibles.”

Depuis le début de l’été, la situation est bien moins tendue. En collaboration avec l’État, les Villes de Lyon et Saint-Priest ont ouvert le 19 juin deux centres temporaires exclusivement dédiés à ce type de démarches administratives. À Lyon, le public se presse à l’annexe de l’Hôtel de Ville, place Louis-Pradel. À Saint-Priest, la municipalité a mis à disposition l’Espace Marboise. Ce bâtiment, situé au 18, place Charles-Ottina, en face de la mairie, avait servi de centre de vaccination.

Des créneaux à la pelle

C’est l’adresse que privilégient certains Vénissians. Et pour cause ! L’Espace Marboise n’est situé qu’à 5 kilomètres du centre-ville de Vénissieux. Depuis la place Jules-Grandclément (Parilly), le trajet s’effectue en un petit quart d’heure à bord du C25.

Les deux centres, qui offrent chacun dix guichets du lundi au vendredi, resteront accessibles jusqu’au 15 octobre 2023. À Saint-Priest, 12 employés en CDD pour la saison ont déjà traité 2 500 dossiers au 4 août. Soit 71 par jour en moyenne. Selon les données du cabinet du maire, l’ajout des dix guichets temporaires, en plus des cinq permanents, a permis d’accroître le rythme de 200 %.

“Au début du dispositif, on était loin de faire le plein, se souvient un jeune étudiant, mobilisé tout l’été. On fonctionnait surtout grâce au bouche à oreille. Aujourd’hui, on est bien plus occupé.” En effet, en ce début de mois d’août, le taux de remplissage est au plus haut. L’équipe accueille plus d’une centaine de visiteurs chaque jour. “Incroyable mais vrai, souffle Nadia, venue en voisine. Je me suis inscrite ce matin. Arrivée ici, je n’ai même pas eu à patienter à l’accueil. En dix minutes, la personne s’est occupée de moi et c’était réglé.”

Nous pouvons partager l’enthousiasme de Nadia. Le rendez-vous pris la veille pour un renouvellement de passeport s’est déroulé en 12 minutes, montre en main. Soit 3 de moins que pour remplir la pré-demande en ligne, sur le site de l’ANTS. Cette étape incontournable consiste à renseigner un certain nombre d’informations personnelles et de payer le timbre fiscal électronique. Attention à ne pas oublier de passer par la case “cabine photographique” pour fournir la photo d’identité !

___

Effectuer sa pré-demande en ligne et prendre rendez-vous : passeport.ants.gouv.fr

À Vénissieux, des places se débloquent

La création des centres temporaires a eu le mérite de délester l’ensemble des services alentour. À Vénissieux, l’obtention du précieux document s’en trouve facilitée. La prise de rendez-vous s’effectue sur le site Internet de la Ville, via le Compte citoyen. Le demandeur a le choix entre l’Hôtel de Ville et les mairies de quartier, à Vénissy et Moulin-à-Vent. Il convient de ne pas se ruer sur les premières plages horaires disponibles, qui renvoient parfois jusqu’à fin septembre, voire octobre. “Le site est réactualisé en permanence, précise une employée municipale. Il suffit de cliquer à nouveau sur le choix du site, puis sur ‘suivant’, pour dénicher une place qui se libère’. Effectivement, avec un poil d’abnégation, nous parvenons à mettre la main sur des rendez-vous disponibles sous deux ou trois jours.

“On constate un réel impact des dispositifs de l’État, confirme un responsable de service. La pression a vraiment ralenti. Mais on avait déjà observé un premier tassement au printemps, avec 1 490 demandes en mai, puis 1 369 en juin. On est revenu à une situation normale. De notre côté, nous vérifions par téléphone que les gens ne se sont pas inscrits à plusieurs endroits. Cela contribue à libérer des places et écourter l’attente.”

___

Pour prendre rendez-vous à Vénissieux : services.demarches.venissieux.fr

“Il y avait embouteillage depuis la sortie de Covid

Partout en France, l’État a fait aménager cette année 500 nouveaux dispositifs de recueil, dont des centres temporaires, en lien avec les collectivités locales répondant favorablement à sa demande. En 2023, 20 millions d’euros supplémentaires sont alloués aux mairies participant à cet effort. L’aide, précise Dominique Faure, ministre délégué chargé des Collectivités territoriales, peut aller “jusqu’à 21 000 euros par dispositif et couvre 75 % du coût d’un agent affecté dans le service.”

“Il y avait un gros embouteillage depuis la sortie de Covid, justifie la préfecture du Rhône. D’où ce plan d’urgence. On remarque que l’activité des centres de Saint-Priest et Lyon crée un appel d’air un peu partout et profitent à tous les habitants du territoire. À Saint-Priest, certains viennent même de départements limitrophes.”

Début août, les services préfectoraux indiquaient que les délais moyens d’attente pour obtenir un rendez-vous dans le Rhône ont été divisés par deux en quelques mois : “28 jours en moyenne actuellement, contre 61 au 1er mai 2023.”

L’installation récente de dispositifs de recueil des empreintes à Corbas,  Ampuis, Condrieu, Brindas et Chamelet contribue à l’amélioration de ces chiffres.

Pour les guichets référencés sur le site de l’ANTS, le développement d’un moteur de recherche chargé de traquer les rendez-vous en doublon a démontré son efficacité. “Ces doublons représentaient 15 à 20 % de l’ensemble”, précise la préfecture.

Malgré un nombre croissant de demandes dû à une capacité d’accueil en hausse, des renforts sont venus gonfler les effectifs pour l’instruction des dossiers. Cette opération s’effectue au Centre d’expertise et de ressources titres de l’Etat (Cert) de la Loire et de la Haute-Loire. Des équipements complémentaires ont été installés à l’Imprimerie nationale. Ainsi, les délais de traitement restent compris entre 4 et 6 semaines.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Actus

Mise en place le 17 juin, la zone bleue de Vénissy ne deviendra effective qu'à la rentrée, après une période de tolérance et d'information.

Actus

Elle sera effective à partir du 17 juin, sur la moitié Est du parking de Vénissy : 37 places avec une durée de stationnement...

Actus

À partir du 13 mai, suite à des fraudes, les soins prodigués au centre dentaire des Minguettes ne seront plus remboursés que très partiellement...

Actus

L’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie) organisait "la semaine pour créer sa boîte", destinée aux futurs entrepreneurs et aux entrepreneurs non déclarés.

Actus

Exit le vétuste bureau de poste du centre commercial provisoire. Le 1er février, La Poste des Minguettes a retrouvé son emplacement originel, dans des...