Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Dès 4 ans, on croise le fer

Sur la pelouse du stade du Rhône, au parc de Parilly, l’activité escrime, du dispositif « Métropole vacances sportives », s’adresse aux enfants de 4 à 15 ans.

Sécurisées par leurs protections, les petites escrimeuses peuvent se défier.

« Tic : jambe de devant ; tac : jambe de derrière. Tic-tac, tic-tac, tic-tac… » Pour se rapprocher de leur cible et porter une touche, les escrimeuses apprennent à coordonner leurs jambes fluettes pour se déplacer latéralement. Un pied se pose dans un cerceau bleu. L’autre dans le cerceau rouge. Les petites filles, le buste droit, se mettent en position de garde. Le coup de lame infligé au mannequin ressemble presque à une caresse.

Au parc de Parilly, Aliyah (6 ans), sa petite sœur Lana (4 ans) et leur nouvelle camarade Aurore (4 ans et demi) découvrent les bases de cette discipline séculaire avec grande application. « Mes filles avaient déjà vu de l’escrime dans des dessins-animés, confie la maman de Lana et Aliyah, très attentive depuis le bord du terrain. Cet été, on essaye de découvrir différents sports en vue d’une inscription pour la rentrée. »

Le sabre, arme idéale pour débuter.

Le papa d’Aurore, très branché sports de pleine nature, semble amusé d’observer sa fille qui manie une arme plus grande qu’elle : « Avec moi, elle peut faire du vélo, de la randonnée ou du paddle. Mais je ne pratique pas l’escrime. Pour cela, on a besoin d’un éducateur diplômé. »

Le sabre, une arme de choix

Au bout de quelques minutes d’enseignement, le trio est prêt pour les assauts. Equipées d’un plastron et d’un masque, les fillettes rejoignent le maître d’armes sur la piste. Sabre à la main, on n’omet pas le salut : « Ciel, vie, terre ! » Les matchs peuvent se dérouler en toute sécurité. Dès la première touche, le face-à-face s’interrompt. Les escrimeuses se replacent alors pour un nouveau duel.

« Le sabre est l’arme la plus ludique pour débuter, estime Laureen Dreveton, du Comité d’escrime Rhône-Métropole de Lyon. Les touches peuvent se faire avec le côté de la lame. On a besoin de moins de précision qu’avec le fleuret. »

Selon le maître d’armes, 4 ans est l’âge parfait pour les cours « d’éveil » : « En termes de psychomotricité, c’est l’idéal. Les enfants apprennent la coordination. L’escrime les sociabilise. » Au stade du Rhône, des créneaux sont également ouverts aux 7-15 ans pour des sessions d’initiation.

___________________________________________________________________

Pour les 4-15 ans. Créneaux du lundi au vendredi jusqu’au 12 août. Présence d’un adulte accompagnant obligatoire pour les enfants de moins de 13 ans.

Contact : atdescrimerhone@gmail.com

Inscription en ligne sur Toodego

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Jusqu'au 12 août, La Stratégie échiquéenne organise des animations autour du jeu d'échecs au parc de Parilly.

Actus

À Vénissieux, le patrimoine arboré, géré par la Ville et la Métropole, est mis à rude épreuve. Depuis quelques années, les arbres pâtissent des...

Actus

Parasités par un champignon peu commun, les vieux tilleuls de l’allée charretière sont en train d’être coupés pour protéger les usagers du parc. Ils...

Sports

Malgré la chaleur étouffante, près de 13 000 personnes ont pris part à l'édition 2022 de "Courir pour elles".

Sports

À contrecœur, Julien Pierrot, président de Vénissieux Escrime, a annoncé l'annulation du circuit national initialement prévu les 12 et 13 février.