Pour durcir la réglementation sur la vente des pétards, Michèle Picard sollicite les autres maires

C’est une situation « alarmante », avec « des troubles à l’ordre public qui se multiplient » et « remettent en cause le principe même de la tranquillité publique » que dénonce le maire de Vénissieux, Michèle Picard. Dans un courrier au Premier ministre en date du 1er juillet, l’édile alertait déjà les services de l’État sur le phénomène de la vente en ligne,« libre et sans aucun contrôle » des mortiers, pétards et autres artifices, qui « perdure et s’aggrave d’année en année ».

Face au silence de Matignon, Michèle Picard a décidé d’appeler les 58 autres maires de la Métropole lyonnaise à soutenir sa démarche. « À Vénissieux, comme chaque année, la vente et l’usage de pétard et autres artifices est interdite par arrêté municipal et nous menons une campagne de sensibilisation sur les dangers liés à leur utilisation inconsidérée, rappelle le maire. La réglementation doit être durcie, c’est urgent ! »

L’élue, par ailleurs 4e vice-présidente de la Métropole, invite tous ses collègues de l’agglomération à « soutenir cette démarche auprès du Gouvernement ». Dans l’objectif de trouver « une réponse globale et nationale », elle indique avoir informé parallèlement le préfet du Rhône et de la région Auvergne Rhône-Alpes ainsi que le président de la Métropole de Lyon. En outre, Michèle Picard « en appelle aussi à la responsabilité des parents afin qu’ils sensibilisent leurs enfants aux dangers de tels agissements, aux conséquences dramatiques que leurs actes peuvent avoir pour eux comme pour autrui. »

Et de conclure : « N’attendons pas un drame… La sécurité est l’affaire de tous : une mission régalienne en premier lieu, dans le cadre d’un partenariat actif avec les villes et les collectivités territoriales, et avec la coopération en responsabilité de tous les citoyens, en particulier les parents ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *