Saad Bellemou : le monde à ses pieds ?

Champion de France espoir en février, titré un mois plus tard chez les juniors, le lycéen vénissian est le nouvel espoir de la boxe française. Il part cette semaine en Tunisie pour tenter de décrocher une couronne mondiale en moins de 65 kg.

En mars dernier, Saad est devenu champion de France junior à Marseille.

Saad Bellemou a choisi le mode TGV. Élève en première année de BTS électromécanique au lycée Marc-Seguin de Vénissieux, licencié au club de savate Saint-Fons/Gerland, le jeune homme de 19 ans a d’abord gouté à la boxe anglaise à Parilly. Un an seulement, car il a vite bifurqué vers « sa cousine gauloise »… « Mon père en avait fait, il m’a conseillé de voir. Résidant vers l’Arsenal, à la lisière de Vénissieux, j’ai pris une licence à Saint-Fons, avec notamment Yves Besson comme coach »

Le début de son parcours est sans prétention. D’abord en assauts car il n’a pas encore droit aux compétitions et à l’adrénaline que ne procurent que les combats. Mais dès qu’il a été apte à y participer, en septembre 2018, tout s’enchaîne très vite. En février, il devient champion de France espoir. Un mois plus tard, il prend part aux championnats de France juniors, à Marseille. Là encore, un sans-faute, et Saad est de nouveau titré. Les sélectionneurs de l’équipe de France junior, notamment Jérôme Huon, ne s’y trompent pas, croient en lui, l’invitent aux stages nationaux à Dinar puis à Fontainebleau.

Il part cette semaine combattre en Tunisie pour obtenir un nouveau trophée, carrément un titre mondial chez les juniors de moins de 65 kg. « Avant de me qualifier pour la finale, je dois me défaire d’un Tunisien, d’un Russe et d’un Croate champion d’Europe en titre. Un vrai parcours du combattant… » Ça tombe bien, Saad est un guerrier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *