Haut de scènes


Financé essentiellement par la Métropole, le rendez-vous incontournable des festivités d’été se tiendra du 1er juin au 28 juillet. Théâtre, danse, cirque et musiques en tous genres seront à l’honneur à Fourvière et dans plusieurs sites de l’agglomération.

Didier Lockwood aurait dû être l’un des invités des prochaines Nuits de Fourvière, qui se tiendront du 1er juin au 28 juillet aux théâtres antiques de Fourvière et dans quelques autres lieux de l’agglo. Las, le décès brutal du jazzman, le 18 février dernier, en a décidé autrement et l’édition 2018 des festivités lyonnaises se retrouve dédiée au grand violoniste.

À défaut de jazz, entendu seulement au cours de la nuit du Hot Club le 5 juin et avec Raphaël Imbert le lendemain, la danse sera très présente dès l’ouverture, grâce à Folia de Mourad Merzouki. Suivront du flamenco (cinq spectacles), Carlos Acosta, danseur étoile cubain du Royal Ballet de Londres, et une compagnie québécoise évoluant sur la glace (Le Patin libre).
Le cirque sera représenté par Aïtal, Circa et Terabak, le premier dans le parc de Lacroix-Laval, les deux autres au théâtre romain — où les Australiens de Circa seront accompagnés par l’Orchestre national de Lyon. « Nous aurons comme invité d’honneur, précise Dominique Delorme, directeur du festival, le magicien Yann Frisch qui pratique le close-up nouvelle génération avec Le Paradoxe de Georges. Il aura pour invités le plasticien JR, qui créera une installation, et le musicien Patrick Watson. »

Cette année, le théâtre basculera dans le fantastique gothique avec des spectacles adaptés de Mary Shelley (Frankenstein), Edgar Allen Poe (La Chute de la maison Usher), Charles Dickens (L’Ami commun) et Lewis Carroll (Jabberwocky). Et, en partenariat avec la Comédie Odéon, Emmanuel Meirieu proposera Les Naufragés d’après le roman de Patrick Declerck, un texte dur et tendre sur les clochards parisiens.

Concerts pour tout le monde
Côté musique, les artistes programmés attireront les uns ou les autres, suivant l’âge des spectateurs. Autant certains se précipiteront vers les noms les plus connus (Julien Clerc, Jane Birkin, Charlotte Gainsbourg, Étienne Daho, Julien Doré, IAM, Texas, Massive Attack, Bernard Lavilliers, MC Solaar), autant les plus jeunes leur préféreront des talents moins connus du grand public mais déjà très appréciés : Feu ! Chatterton, Phoenix, Juliette Armanet, MGMT, Belle and Sebastian, Arctic Monkeys, Bigflo & Oli, Jack White, Ben Howard ou LCD Soundsystem, dont ce sera la seule date en France.

Ajoutons pour les gourmands le très rare Dick Annegarn, Fatoumata Diawara, des reprises de Bowie par le Brésilien Seu Jorge, Benjamin Biolay qui rendra hommage à Hubert Mounier (alias Cleet Boris), le chanteur disparu de l’Affaire Louis’ Trio… Sans parler des traditionnelles soirées à thème : tzigane, kabyle, caraïbe, brésilienne, éthiopienne, orientale et québécoise. De quoi trouver un dérivatif à la canicule estivale.

Programme complet et réservations sur www.nuitsdefourviere.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *