Franck Muller, candidat pour Debout la France


Agé de 59 ans, père de deux enfants, Franck Muller est artisan, établi à Saint-Priest. Il se défini lui-même comme « citoyen engagé, pas professionnel de la politique ». Après avoir été séduit par François Bayrou puis Nicolas Sarkozy, il a rejoint Nicolas Dupont-Aignan. « J’apprécie ses idées et son intégrité. Il a quitté l’UMP alors qu’il pouvait être ministre, par respect de ses convictions. Ce sont des dirigeants comme lui qu’il nous faut ».

Nouvelles têtes
Franck Muller « en a assez de ces gens qui se refilent le pouvoir. Ils sont tellement dans l’incapacité de convaincre sur leur programme que leur seul espoir c’est de faire monter le FN pour être élus en jouant sur la peur. » Selon lui, les Français se détournent des grands partis car « ils veulent des dirigeants qui leur ressemblent ». Du coup, il se dit « sidéré » par les sondages : « les électeurs veulent de nouvelles têtes mais beaucoup s’apprêtent à voter pour Macron alors qu’il a tenu le stylo de Hollande pendant des années ! »

Autorité
Se disant très attaché au respect de l’autorité et à « la valeur travail », Franck Muller explique que, lors de ses déplacements de travail, il rencontre chaque jour des travailleurs immigrés. « Ils me disent que notre pays offre trop d’aides aux les gens qui ne bossent pas, qui ne veulent pas s’intégrer dans la société. Là aussi, je suis d’accord avec Nicolas Dupont-Aignan quand il dit que les outils de l’assimilation, le travail, l’école ou l’autorité de l’Etat ont été si affaiblis que la 2e ou 3e génération issue de parents d’immigrés, des Français, sont souvent moins intégrés que leurs aînés ! »

Un jeune suppléant
Pour les Législatives, en juin prochain, son suppléant sera Silvio Rofi. Agé de 26 ans, natif de Saint-Fons, ce diplômé en Droit a d’abord admiré Arnaud Montebourg avant d’adhérer à Debout la France en 2014. Il en est aujourd’hui le délégué pour la 14e circonscription du Rhône. « Notre binôme mettra en garde nos concitoyens contre un système qui a trahi le peuple et contre le danger des extrêmes » explique le jeune homme.

Silvio Rofi, candidat suppléant pour Debout la France dans la 14e circonscription du Rhône

 

2 pensées sur “
Franck Muller, candidat pour Debout la France

  • 19 mars 2017 à 13 h 38 min
    Permalink

    Pierre …l’égalité c’est sur la parité entre les candidats, ne rentre pas en compte les suppléants…donc 14 circocs..7 hommes et 7 femmes….à DLF on a payé des pénalités pour avoir eu trop de femmes..

  • 16 mars 2017 à 13 h 14 min
    Permalink

    Un homme + un homme en suppléant ? C’est légal ? Je croyais que la parité était une règle ?
    Bref, légal ou non, belle preuve de modernité chez DLF…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *