Décès de la conseillère municipale Jeanine Locatelli

CM Jeanine Locatelli

 

La disparition brutale de Jeanine Locatelli est un choc à Vénissieux, non seulement dans le quartier Max-Barel, qui était le sien depuis 1985, mais au-delà dans la ville que cette militante associative avait sillonnée tout au long de la récente campagne des élections municipales.
Mme Locatelli avait en effet rejoint la liste « de rassemblement de la droite, du centre et de la société civile » conduite par Christophe Girard. Avant cela, elle avait notamment présidé l’amicale des locataires de Max-Barel, et avait été membre du conseil d’administration de la Sacoviv. Elle fut également déléguée de son conseil de quartier entre 2009 et 2011.
Mme Locatelli avait été placée en 8e position sur la liste « Osons le bon sens pour Vénissieux », ce qui lui avait valu d’être élue conseillère municipale en mars dernier. À ce titre, elle siégeait au conseil d’administration du CCAS. C’est en repartant de la mairie, en fin de matinée du mardi 19 août, qu’elle a ressenti le malaise cardiaque qui l’a fait s’effondrer. Les efforts des policiers qui lui ont prodigué les premiers secours ont permis de faire repartir son cœur, pour quelques jours seulement. Placée en soins intensifs à l’hôpital Saint-Joseph, elle y est décédée samedi soir.
« Avant d’être une personnalité de Vénissieux, une élue de notre groupe, Jeanine Locatelli était une maman et une grand-mère toute dévouée et aimante, a déclaré lundi M. Girard, président du groupe d’opposition. Notre première pensée en ce triste jour va vers sa famille à qui nous présentons nos très amicales condoléances.
« Jeanine Locatelli était un symbole et un moteur au sein de notre équipe. Un symbole car elle était l’exemple même de la générosité et du courage qui caractérise la richesse humaine de Vénissieux. Un moteur car sa détermination, son sens du service et de l’engagement étaient totaux. Alors même que ses problèmes de santé lui rendaient les choses parfois difficiles et même pénibles, c’est toujours avec détermination et courage, avec son sourire et sa joie entraînante qu’elle entreprenait ses actions de campagne, puis d’élue.
« Ton souvenir sera notre moteur pour continuer la tâche que nous avons commencée ensemble », conclut le président du groupe.

Les élus du groupe socialiste, radicaux et apparentés, ainsi que la section du PS de Vénissieux ont également fait part de leur « chaleureux soutien » à la famille et aux proches de Mme Locatelli.

Au nom du conseil municipal, le maire Michèle Picard a témoigné au fils de Mme Locatelli, à ses petits-enfants, à sa famille et ses proches, le soutien et de la solidarité de la Ville de Vénissieux.
Des condoléances auxquelles se joint l’équipe d’Expressions.
Les obsèques de Mme Locatelli seront célébrées ce mercredi 27 août à 9h30, au crématorium de Bron.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *