Le président de Bosch France se dit confiant pour le site de Vénissieux

Lors d’une conférence de presse tenue jeudi à Paris, le président de Bosch France, Guy Maugis, s’est dit confiant dans la capacité du groupe industriel allemand à trouver un repreneur pour le site d’assemblage de modules photovoltaïques de Vénissieux. Selon l’AFP, M. Maugis reste “pour l’instant extrêmement positif”. Il a précisé être « en phase de discussion avec des repreneurs potentiels”.
Le géant allemand a annoncé en mars son retrait du photovoltaïque, secteur en crise en Europe, une décision qui menace 3 000 postes dont plus de 200 à Vénissieux. Le site avait commencé un an plus tôt à produire des modules photovoltaïques.
« On a des personnes intéressées par le tout et/ou ses parties », c’est-à-dire soit par l’ensemble des activités photovoltaïques du groupe, dont certaines se trouvent en Allemagne, ou seulement par une partie. « Cela va dépendre essentiellement de la qualité des offres, je n’ai pas de religion dans le domaine », a fait savoir M. Maugis. Avant de souligner que « le critère principal sera celui de la pérennité de l’emploi [et] qu’il n’était pas question de brader le site au premier venu. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *