Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Agression d’un animateur jeunesse : Michèle Picard condamne “ces agissements inqualifiables”

Mercredi, aux environs de 16 heures, un animateur de l’Équipement polyvalent jeunes (EPJ) du quartier de La Pyramide a été violemment agressé sur son lieu de travail par quatre individus cagoulés. Blessé, il a été transporté à l’hôpital Edouard-Herriot par les pompiers. Dans un communiqué, le maire, Michèle Picard exprime aujourd’hui sa solidarité à ce fonctionnaire et à toute l’équipe d’animateurs de l’EPJ.

Le maire “condamne sans appel ces agissements inqualifiables et souhaite que leurs auteurs en répondent et soient punis en conséquence”. Rappelant que les Minguettes viennent d’être classées en Zone de sécurité prioritaire (ZSP), Michèle Picard attend “que tous les services de police conjuguent leur travail sur le terrain pour éradiquer une violence endémique qui ronge nos quartiers.” “La sécurité est une priorité et je ne tolérerai aucune zone de non droit à Vénissieux, ajoute-t-elle. Aucune violence ne doit être banalisée. Je ne transigerai pas sur la question du bien vivre et je suis déterminée à faire respecter le droit à la sécurité et à la tranquillité des Vénissians.” Et de conclure en appelant chacun à se mobiliser et à ne pas baisser les bras.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Actus

La Métropole et la Ville souhaitent favoriser la création d’un projet d’habitat participatif au cœur de la future Zac Monmousseau-Marché-Balmes.

Actus

Ce 19 juin, les élèves des ateliers Henri-Matisse exposaient leurs productions de l'année à la salle Irène-Joliot-Curie.

Actus

« La commémoration de cet appel s’inscrit dans un contexte lourd de menaces », a souligné le maire, Michèle Picard. 

Actus

Elle sera effective à partir du 17 juin, sur la moitié Est du parking de Vénissy : 37 places avec une durée de stationnement...

Actus

Le tribunal administratif a décidé, lundi 6 mai, de suspendre les arrêtés « anti expulsions » pris par Michèle Picard.