Michèle Picard et André Gerin rendent hommage à Raymond Aubrac

Les hommages se multiplient dans la classe politique après la disparition de Raymond Aubrac, survenue mardi soir à l’âge de 97 ans, à l’hôpital du Val de Grâce. Le maire de Vénissieux, Michèle Picard, et le député de la 14e circonscription, André Gerin, saluent également cette grande figure de la Résistance française.
“Nous perdons une grande figure de la Résistance française, nous perdons un camarade précieux, engagé aux côtés du Parti communiste, écrit Michèle Picard. Nous perdons un acteur essentiel de notre histoire, un homme de convictions et d’actions.”
“Nous pleurons ce héros de la Résistance, ce grand serviteur de la France libre et républicaine qu’il est resté jusqu’à son dernier souffle”, déclare pour sa part André Gerin, avant de rappeler que c’est avec “son accord, sa discrétion et sa gentillesse”, que la médiathèque de Vénissieux a été dénommée en 2008 “Médiathèque Lucie-Aubrac”.
Michèle Picard conclut son hommage en reprenant les mots de Raymond Aubrac : “Il faut être optimiste, c’est cela l’esprit de résistance. On ne le dit pas assez. Tous les gens qui se sont engagés dans la Résistance, ou avec le général de Gaulle, ce sont des optimistes, des personnes qui ne baissent pas les bars, qui sont persuadées que ce qu’elles vont faire va servir à quelque chose. Il faut avoir confiance en soi, être optimiste et croire que ses combats sont utiles.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *