Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Après les émeutes, André Gerin rêve d’un pacte républicain

L’ancien député-maire de Vénissieux en appelle à Emmanuel Macron et Fabien Roussel.

L’ancien député-maire de Vénissieux dans les locaux du Club de la presse de Lyon, ce mercredi 12 juillet.

Alors que le pays, encore sonné, tente de tirer les leçons d’émeutes urbaines historiques, André Gerin a décidé d’apporter sa voix au débat. Avec le ton iconoclaste qu’on lui connaît, au risque de choquer une nouvelle fois dans les rangs de la gauche.
Je le dis tout net, notre pays est au bord de la rupture”, lance d’emblée l’ancien-député maire de Vénissieux. Ce cocktail que nous avons subi peut se répéter demain et virer à l’embrassement.” Et d’évoquer “des risques de guerre civile“.

Réfutant tout alarmisme, il pense a contrario qu’il faut “en finir avec la lâcheté et le déni des réalités”, et qu’il y a peut-être “une vraie opportunité politique à saisir” dans la braise des émeutes.
D’où l’appel lancé à la fois au président de la République, Emmanuel Macron, et au secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, à “s’entendre pour faire un diagnostic et un inventaire”, et “ouvrir des dialogues politiques au grand jour avec la droite républicaine”. André Gerin dit rêver d’un “pacte républicain sans a priori idéologiques (…) sur des questions essentielles”.

Sans a priori “de gauche” aurait-il pu ajouter, car ce n’est pas à droite, ni même à l’extrême droite, que ses propositions risquent de recevoir le plus mauvais accueil. Pour André Gerin, les quatre questions essentielles sont en effet les suivantes : s’attaquer à l’impuissance française face à “l’insécurité permanente“, lutter contre l’islamisme politique qui “cancérise les quartiers”, combattre le trafic de drogue – “le doute est permis sur la réelle volonté de la France à ce sujet”, affirme-t-il –, et “taper fort” en abaissant l’âge de la majorité pénale à 16 ans. Il évoque même “l’incarcération des parents en cas de manquements graves à leurs obligations“.

Évacue-t-il pour autant toute lecture économique et sociale des récents événements, négligeant le fait que dans ces quartiers l’échec scolaire est plus massif, le taux de chômage plus élevé, l’espérance de vie plus courte ? “Non, assure-t-il, mais on est resté enfermé dans cette analyse pendant 40 ans, et on voit bien aujourd’hui que ce n’est pas suffisant. Il y a d’autres aspects à prendre en compte.”

L’ancien député-maire estime notamment qu’il y a “un lien évident avec l’immigration de masse et incontrôlée“. Une affirmation que l’on entend plus fréquemment du côté de la droite républicaine dure et du Rassemblement national. André Gerin n’en a cure et considère, à l’inverse, que son approche constitue le meilleur rempart contre l’extrême droite. Il invite ainsi Fabien Roussel à “faire sauter les tabous idéologiques et à parler cash aux millions d’électeurs qui votent Marine Le Pen“, et le président Macron à “tout faire pour arriver à bon port en 2027 sans le RN”.

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Habitant

    17 juillet 2023 à 13 h 24 min

    Bien d’accord avec André Gerin, le laxisme actuel fait monter l’insécurité et ce climat délétère qui dégénère en émeute. Le trafic de drogue pourrit les quartiers, les salons et autres chaises de pêche ainsi que les lieux de vente avec les tarifs tagués sur les murs ne devraient pas exister sur la ville. Ce fléau pourrit tout y compris chez les plus petits qui admirent les grands dont l’argent brille grâce à la drogue, vers 19h on voit des grosses berlines roulant à vive allure traverser la ville pour livrer la dop! C’est inadmissible. Certains habitants n’osent plus laisser les enfants descendre jouer car les halls sont tenus par les dealeurs! ces témoignages sont fréquents. Agir en acceptant de voir la réalité des quartiers est indispensable.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Actus

Du 1er au 6 septembre, la ville va célébrer le quatre-vingtième anniversaire de sa libération. Les nombreuses animations du programme ont valu à Vénissieux...

Infos commerces

Une nouvelle adresse restauration au centre-ville, créée par un enfant du quartier Monmousseau, Oswald Cobbelpot.

Sports

Les 4, 5 et 6 juillet, une centaine de joueurs ont eu la chance de recevoir un sacré cadeau de fin de saison :...

Culture

Du 22 au 26 juillet, l'association La Perche vous attend à la salle Érik-Satie pour tout apprendre sur le stand-up.

Portraits

Ce n'est pas pour ses performances sur le 42 km que Stéphanie Tranchand a été sélectionnée pour le marathon de Paris "bis", réservé aux...