Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Alerte à la rougeole : l’épidémie gagne du terrain

Alors qu’en 2006 et 2007, une quarantaine de cas annuels de rougeole était déclarés en France, l’épidémie s’est intensifiée pour atteindre 1 544 cas en 2009 et 5 021 en 2010. Pour les deux premiers mois de l’année 2011, 3 400 nouveaux cas ont été détectés. Or la rougeole est une infection grave, qui peut être lourde de conséquences et même mortelle. Elle a  été responsable, en 2010, de huit encéphalites infectieuses ou post-infectieuses, dont deux conduisant à un décès ; près de 1 500 malades (29,5%) ont été hospitalisés. La rougeole peut par ailleurs avoir des conséquences cérébrales graves.
La rougeole est considérée, à tort, comme une maladie infantile. Les données épidémiologiques montrent que cette maladie infectieuse touche aussi bien les enfants que les adolescents et les adultes. Elle est de plus très contagieuse, quelles que soient les mesures d’hygiène mises en place : un malade peut contaminer quinze à vingt autres personnes non vaccinées.

La recrudescence de cette maladie est principalement liée à une couverture vaccinale insuffisante en particulier chez les adolescents et jeunes adultes. Or, le vaccin ROR (rougeole, rubéole, oreillons) reste la meilleure prévention. Recommandé depuis 1986 en France, il est très bien toléré, efficace et accessible à tous. La première injection est faite aux bébés dès l’âge de douze mois (neuf mois pour l’entrée en collectivité). Une seconde injection est faite entre treize et vingt-quatre mois.

Pour atteindre l’objectif de couverture vaccinale nécessaire à l’interruption de la circulation de la rougeole, il faudrait obtenir une couverture vaccinale de 95 %. Les jeunes de 20 à 30 ans et les parents d’enfants jusqu’à 18 ans devraient se faire vacciner s’ils ne le sont pas. C’est seulement grâce à cette prise de conscience que les épidémies et les cas de rougeole pourront disparaître.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Express

La Ville de Vénissieux annonce que des vaccinations publiques, gratuites et sur rendez-vous pris auprès du service communal d’hygiène et de santé (04 72 21 44 10), sont...

Actus

Pour la sixième année consécutive, le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé, et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la...