Le repas était presque parfait

C’est entendu, la perfection n’existe pas. Surtout dans un domaine comme la gastronomie où tout jugement, toute appréciation est largement affaire de goût. Les ados qui se sont mis aux fourneaux pendant les vacances scolaires n’en étaient pourtant pas loin. Dans le cadre du concours “Un repas presque parfait”, organisé conjointement par le centre social Eugénie-Cotton et l’EPJ Léo-Lagrange, deux groupes se sont “affrontés” à coups de recettes : lasagnes au saumon et aux poireaux, brochettes de crevettes, roulé de poulet à la sauce forestière, clafoutis pommes-poires, fondant au chocolat et autres tentations. L’heureux jury, composé de Saïd Alleg, responsable des Équipements polyvalents jeunesse (EPJ) de Vénissieux, d’Éliette Orenes, présidente du centre social, et de Benoît Depierre, de la direction municipale des Sports, a eu bien du mal à trancher.
Pour l’anecdote, c’est le groupe de l’EPJ Léo-Lagrange qui est sorti vainqueur. L’essentiel était naturellement ailleurs. Il s’agissait de découvrir de nouveaux aliments, veiller à l’équilibre nutritionnel, faire soi-même les courses, travailler en groupe… Les ados n’avaient que deux contraintes : un budget limité à 100 euros et l’utilisation de légumes de saison. “Dans l’esprit, on a essayé de faire un mix de deux émissions de télé à succès consacrées à la cuisine, explique Naïma Bendjeddou, animatrice au centre social. Il est important de garder un aspect ludique avec les ados.”
Cette initiative s’inscrit dans le cadre plus large du projet alimentation, lancé par la Ville après un diagnostic santé qui a fait apparaître un taux d’obésité anormalement important, en particulier sur les quartiers des Minguettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *